a.P.A.t.T. au Festival Rock in Opposition, Cap Découverte, septembre 2017

Print Friendly, PDF & Email
a.P.A.t.T.

au Festival Rock in Opposition
à la Maison de la Musique de Cap Découverte
septembre 2017

Des gens habillés tout de blanc, comme sortis tout droit d’une Garden Party ou d’une partie de tennis, investissent la scène : c’est a.P.A.t.T., un groupe de Liverpool qui sévit depuis une vingtaine d’années, mais dont la sphère avant-progressive n’avait guère entendu parler jusqu’à ce concert au Festival Rock In Opposition « X ». Ce fut donc pour beaucoup (tous ?) une découverte.

Cultivant le décalage tant musical que scénique et le coq-à-l’âne stylistique, le septette a.P.A.t.T. brasse plusieurs styles avec autant de minutie dans l’exécution que de dérision dans la mise en place. Car bien que relativement statiques quand ils jouent, les musiciens ne tenaient pas en place et d’un morceau à l’autre, changeaient d’instruments (guitares, trompette, clarinette, claviers, tuba, xylophone, batterie, plus les voix), leur polyvalence instrumentale ajoutant à la désorientation intellectuelle prodiguée par leur pluridisciplinarité musicale.

Tantôt pop, tantôt R’n’B, tantôt jazz lounge, tantôt cabaret, tantôt thrash, tantôt disco, a.P.A.t.T. n’a pas vraiment d’identité sonore propre, ou bien sa raison d’être réside précisément dans cette aptitude caméléonesque.

« Entre ABBA et ZAPPA », qu’ils disent. a.P.A.t.T serait-il un abécédaire musical ambulant au second degré ? On pouvait y trouver quelque affinité avec les démarches de groupes tels que CHROME HOOF, MISTER BUNGLE, CARDIACS, MIRTHKON…
Rien de franchement nouveau donc, mais en guise d’« appetiser » en ce début de troisième journée de festival, a.P.A.t.T a su séduire une partie du public, sauf quand on avait un peu trop forcé sur l’apéro…

Texte et Photos : Stéphane Fougère

Diaporama photos :

 

Site : http://www.apatt.com/

Site du Festival : http://www.rocktime.org/rio/

Laisser un commentaire