AN NAMNEDIZ – 1960/1973

AN NAMNEDIZ – 1960/1973
(Sevel E Vouezh)

an-namnediz-1960-1973Ce CD est d’un intérêt qui dépasse le strict cadre musical. Il s’agit d’un document sonore marquant le point de départ de tout un mouvement. En effet, AN NAMNEDIZ se trouve être le premier groupe de folk breton et cet album est la réédition d’enregistrements aujourd’hui introuvables.

C’est en 1960, au sein du Cercle Breton de Nantes, que Tugdual KALVEZ (chant, flûte, guitare), sa sœur Gwénola (chant) et Henri LANDREAU (guitare, chant, tambourin) songent de former un groupe. Ils décident alors de s’appeler AN NAMNEDIZ, nom breton désignant les Namnètes, c’est-à-dire les anciens habitants de la région de Nantes du temps de l’Armorique.

Le groupe trouve sa forme définitive lorsque Luk THÉNAUD (flûte, banjo, harmonica et guimbarde) et Iffig POHO (basse) rejoignent le trio initial. AN NAMNEDIZ s’est produit un peu partout en Bretagne jusqu’en 1973, date où, pour des raisons de dispersion géographique, le groupe a dû se résoudre à mettre un terme à ses activités. Les musiciens se sont cependant réunis sporadiquement par la suite. Leurs dernières retrouvailles remontent à la fin de l’année 2005, à l’occasion de l’anniversaire du Cercle breton de Nantes. Youenn LANDREAU (Les 4 JEAN, Alain PENNEC QUARTET, DUO BERTRAND) avait alors pris la place de son père Henri, décédé en 1999.

D’un point de vue musical, les NAMNEDIZ ne font pas de musique traditionnelle. Ils sont complètement dans la mouvance folk des années 60. D’ailleurs, point de biniou, de bombarde ou encore de harpe dans leur musique.

Sur ce CD, on retrouve leurs enregistrements parus en vinyle entre 1966 et 1973 ainsi que des enregistrements publics sortis seulement sur K7 en 1989. Le répertoire est en majorité constitué de titres traditionnels, souvent instrumentaux, provenant des différents pays de Bretagne (Pays Nantais, Léon, Cornouaille ou encore Pays Vannetais). Quelques compositions viennent également s’ajouter à l’ensemble. La part d’engagement de la formation n’est pas non plus à négliger. Certaines chansons sont interprétées en breton et, sachant que le groupe est originaire de Nantes, cela prend une toute autre ampleur. Un des titres, Je rêve d’un Pays est un superbe poème de Tugdual KALVEZ dont les propos résonnent encore aujourd’hui.

Mais ce CD comporte une véritable perle. Il contient en effet une interprétation de Tri Martolod datant de 1970, c’est-à-dire avant que les TRI YANN ou Alan STIVELL n’en fassent un tube quelques années plus tard.

Cela montre à quel point AN NAMNEDIZ était un groupe précurseur. Il était présent avant la grande vague bretonne des années 70 et en aura été un des instigateurs, un des inspirateurs.

Bien sûr, le son n’est pas d’une excellente qualité et les durées des morceaux inscrites sur le livret ne correspondant pas toujours à celles du CD. Mais ce n’est pas le plus important.

Il aurait été dommage que ces enregistrements sombrent dans l’oubli et cette réédition est une très bonne initiative.

Site : http://sevelevouezh.free.fr

Didier Le Goff

 

Laisser un commentaire