ANAKDOTA – Overloading

ANAKDOTA – Overloading
(Fading Records / Altrock)

ANAKDOTA, qui est pourtant un groupe israélien et tout à fait récent, nous replonge en un rien de temps et avec un indicible délice dans le meilleur du rock progressif tendance école de Canterbury des années 1970. Avec cependant une bonne dose de modernisme, de volonté de clarté dans ses chants et ses mélodies et une originalité bien affirmée. On pense tout de suite à du GENTLE GIANT revu par YES et corrigé par HATFIELD AND THE NORTH.

Tout cela est si fluide et si limpide que j’ai parfois eu l’impression, c’est un grand compliment, d’écouter du Michel LEGRAND qui se serait mis soudainement au rock progressif avant-gardiste, cela pour insister sur un côté jazzy très contemporain.

C’est à la fois plein d’audace et chanté avec élégance, solaire et déconstruit, uni et multiple, solide et aventureux. C’est comme si Erez AVIRAN, pianiste/claviériste tête pensante du groupe, avait voulu, et surtout réussi, à intégrer dans ses compositions toutes les oppositions possibles afin de les transcender dans un style musical alliant complexité et splendeur.

C’est d’autant plus osé et méritoire qu’aucun des titres d’Overloading, même si tous respectent les codes en vigueur dans le rock progressif des années 1970, ne se perd dans les excès et les démonstrations qui ont souvent eu cours dans cette ère-là. Cependant, il est clair que ça joue formidablement bien derrière les voix de Ray LIVNAT et d’Ayala FOSSFELD.

Mais on a que le plaisir d’écoute, pas d’interminables méandres, que des mélodies sans failles, et pas de délires hors-sols. Tout cela est passionnant, puissant, étonnant et tout autant que parfaitement maîtrisé. À découvrir sans attendre !

Site : www.anakdota.com
Label : http://www.altrock.it/?wpsc_product_category=fading-records

Frédéric Gerchambeau

 

 

 

Laisser un commentaire