BIOTA – Half a True Day

BIOTA – Half a True Day
(ReR Megacorp / Orkhêstra)

biota-half-a-true-dayBIOTA, groupe fondé en 1979 à Fort Collins, dans le Colorado, fut d’abord connu sous le nom de MNEMONIST ORCHESTRA, c’est-à-dire comme l’orchestre attitré des MNEMONISTS, un groupe de peintres et de vidéastes d’avant-garde versés dans la création sans filet en public et sur scène. Et c’est exactement le propos d’Half a True Day, qui est l’adaptation en CD d’un spectacle mixte, vidéo et musique, présenté au New Music America Festival de Montréal en 1990. Dans celui-ci, des musiciens jouant de nombreux instruments acoustiques voyaient leur musique reprise en direct par tout un système électronique de transformation sonore tandis que dans le même temps des vidéastes traduisaient en images l’atmosphère de la pièce musicale en train de se construire.

Preuve de la difficulté de ce travail et de son adaptation en CD, il n’aura pas fallu moins de 6 ans, entre l’automne 2002 et l’été 2007, pour que le projet aboutisse enfin. Pour mieux comprendre la longueur de ce processus et sa complexité, il faut préciser qu’Half a True Day représente les efforts de 16 musiciens jouant sur des instruments parfois aussi improbables que la boîte à musique trafiquée ou le biomellodrone. Mais même quand il s’agit d’instruments a priori plus habituels comme la guitare, le piano ou le violon, c’est alors le jeu qui se transforme pour les faire sonner d’une manière tout à fait singulière.

Cela veut-il dire qu’Half a True Day soit un album biscornu et discordant ? En fait, non. Certes, BIOTA ne cherche aucunement à donner dans la mélodie facile et commerciale. Cependant, hormis une impression d’étrangeté, d’ailleurs souvent agréable, Half a True Day déroule ses 17 morceaux, qui n’en forment en vérité qu’un seul, sans percer l’oreille de dissonances. Il y même des moments très calmes ou quasi-classiques dans cet opus. Ce n’est que l’assemblage, parfois concentré à l’extrême, de climats sonores très divers qui fait de la musique de BIOTA une création hors du commun. Et c’est d’ailleurs aussi tout l’intérêt de cette musique et tout le sens du travail de BIOTA que d’inviter à écouter autrement une musique autre, une musique suivant des chemins multiples et non-linéaires, une musique bouillonnante d’inventivité, jamais figée sur un schéma mélodique défini, en perpétuel renouvellement harmonique et instrumental.

C’est ainsi que pendant cette moitié de jour, c’est tout une sorte d’éternité sonore qui défile en accéléré, bousculant souvent notre oreille, l’encourageant surtout à être plus activement à l’écoute, nous laissant au bout à la fois dérouté et ravi, mais avant tout plus éveillé aux harmonies cachées dans tous les recoins du monde.

Terminons cette brève chronique par quelques mots concernant le livret, superbe et surprenant, qui résume en 12 pages le versant pictural donné par les MNEMONISTS à ce Half a True Day, faisant de cet album un véritable concept poly-artistique.

Site : http://biotamusic.com

Label : www.rermegacorp.com

Frédéric Gerchambeau

 

Laisser un commentaire