CHEER-ACCIDENT au Festival Rock in Opposition, Cap Découverte, septembre 2017

Print Friendly, PDF & Email
CHEER-ACCIDENT

au Festival Rock in Opposition
à la Maison de la Musique de Cap Découverte
septembre 2017

À chaque édition du festival Rock In Opposition, on sait qu’au moins un groupe va jouer les trublions de service en misant sur la performance théâtrale décalée. On attendait bien fAUSt sur ce terrain, mais c’est finalement CHEER-ACCIDENT qui l’a devancé (puisque programmé juste avant) !

Déjà programmé lors de la 6e édition du festival R.I.O. (en 2013), le groupe de Chicago, en activité depuis une trentaine d’années mais très peu connu dans notre hexagone, a déconcerté le public en débarquant sur scène pour ne jouer qu’un accord et repartir en coulisses, laissant sa claviériste faire le poirier sur la « Scène Robert-Wyatt » pendant quelques minutes ! Amelie MORGAN a même continué son yoga pendant une partie du premier morceau, assez répétitif, et durant lequel on a vu apparaître un saxophoniste invité (Ross FELLER) venir jouer une trentaine de secondes et repartir… Plus loin, au beau milieu d’une pièce de trompette bouchée, le quartette s’est de nouveau arrêté de jouer et s’est immobilisé sur le devant de la scène, faisant silence pendant de longues minutes… avant que la saxophoniste ne revienne tirer les musiciens de leur torpeur. Tous ces happenings étaient apparemment destinés à tester la réaction du public, dont l’humeur alternait entre agacement et apathie.

Mais qu’on se rassure, CHEER-ACCIDENT a aussi joué de belles et fortes pièces de sa discographie (notamment de ses récents albums No Ifs, Ands or Dogs et Putting Off Death) et a montré combien celles-ci sont de nature mutante, pouvant alterner puissance et douceur, transe et caresse, rock abrasif et extatique, pop sophistiquée et expérimentation humoristique, en somme un univers richement poétique. Le batteur (et fondateur du groupe) Thymme JONES, qui assurait aussi le chant et occasionnellement la trompette, s’est révélé un agitateur de premier ordre en même temps qu’un compositeur prolifique, original et imprévisible. Parfois présenté comme une version math-rock de groupes canterburyens comme HATFIELD AND THE NORTH mais rétif à toute catégorisation stylistique, CHEER-ACCIDENT a en tout cas fait montre d’un esprit résolument « en opposition ».

Texte et Photos : Stéphane Fougère

Diaporama photos :

 

Site : http://www.cheer-accident.com/

Site du Festival : http://www.rocktime.org/rio/

Laisser un commentaire