DREMMWEL – Traou mad (Best of)

DREMMWEL – Traoù mad (Best of)
(Coop Breizh)

Dremmwel-TraoumadDREMMWEL est aujourd’hui une référence en matière de musique bretonne. À l’aube de ses trente années d’existence, le groupe quimpérois a décidé de faire le point en proposant une compilation au nom évocateur, Traoù mad (« les bonnes choses »).

Durant sa première décennie, la formation a régulièrement changé avant de se stabiliser et d’enregistrer un premier opus en 1996. Le quatuor d’alors, Daniel CADIOU (guitares), Dominique LE GUICHAOUA (accordéon diatonique, biniou), Marin LHOPITEAU (harpe celtique, violon) et René MARCHAND (bombarde, flûte, veuze) est d’ailleurs toujours présent. Il se trouve désormais renforcé par Fabrice CARRE (batterie) et Marie COINCE (contrebasse).

DREMMWEL pouvant se produire aussi bien en fest-noz qu’en concert, le CD propose un panorama de morceaux à écouter et d’autres plus spécifiquement dansants. On retrouve ainsi de nombreux titres qui ont jalonné la carrière du groupe, Kof-Gar Koat, A-hed ar ster et l’excellent Douarigou qui ouvrait ardemment le précédent album.

De nombreux invités ont été conviés à venir prêter mains fortes aux musiciens au fil des enregistrements. On peut  ici croiser Louise EBREL sur Matilin et le pachpi Nozvezh ifern ou encore le groupe brestois LES REPRIS DE JUSTESSE sur Mississipi Liger, aux couleurs de la Nouvelle Orléans.

Les musiciens n’ont pas oublié l’hommage qu’ils avaient rendu au grand collecteur que fut Polig MONJARRET avec Lament for Jef le Penven/Perez kelou.

Le son a également évolué entre le premier CD, Heol-loar, et le dernier en date, Troiou kaer, paru en 2012. DREMMWEL ne s’est donc pas contenté de faire paraitre une compilation stricto sensu. Le groupe offre une relecture de certains titres. Au nord de l’ouest est ainsi proposé dans une version un peu plus courte. An abad madeg, qui clôture l’album, est présenté sobrement dans une version électro-harpe solo. Cependant, l’exemple le plus frappant est An ikane gwenn, qui figurait sur le premier album et qui a été réenregistré avec un habillage totalement renouvelé. L’apport de la batterie renfonce le rythme du morceau sans le dénaturer.

Ce premier bilan de la carrière de DREMMWEL se révèle parfaitement cohérent et résume de belle manière la progression d’un groupe devenu incontournable.

Site: http://www.dremmwel.com/

Label: www.coop-breizh.fr

Didier le Goff

 

Laisser un commentaire