HAMON MARTIN – Blue and Black Zebra

Print Friendly, PDF & Email
HAMON MARTIN – Blue and Black Zebra
(Coop Breizh)

HamonMartin_BLUEandBLACKZEBRALe duo formé par Erwan HAMON (bombarde et flûte traversière en bois) et Janick MARTIN (accordéon diatonique) existe depuis plus de 20 ans et s’est fait rapidement une place de choix parmi les références incontournables de la nouvelle musique bretonne, d’abord en quartet avec l’album Allune en 2001 puis sous la forme du HAMON MARTIN QUINTET (avec Mathieu HAMON au chant, Ronan PELLEN au cistre et Erwan VOLANT à la basse + des invités différents sur chaque album) avec L’Habit de Plume (2004), Les Métamorphoses (2007) et Du Silence et du Temps (2010). Chaque création « HAMON MARTIN » est un véritable régal pour les oreilles !

Ce Blue and Black Zebra du duo HAMON MARTIN est un spectacle créé pour leurs 20 ans de carrière et enregistré en public dans différentes salles de Bretagne. Erwan HAMON et Janick MARTIN y sont entourés par Gilles CHABENAT à la vieille électro-acoustique et Julien STEVENIN à la contrebasse. En grande partie instrumental, ce nouveau disque séduit d’emblée par ses compositions originales et étirées, qui nous entraînent sans retenue dans un autre monde, coloré et plein de contrastes.

Tourtankhamon, l’instrumental qui ouvre le disque, raconte une histoire qui nous conduit en bateau de la Bretagne, en passant par le Vietnam, jusqu’à l’Égypte, puisant au passage dans l’inspiration des MUSICIENS DU NIL. Puis se succèdent des morceaux aux ambiances tantôt mystérieuses (Un Zèbre rouge et blanc, Sous le tilleul), tantôt dansantes (A Table !, Alors on danse, Tarentula).

Seuls deux titres sont chantés par Erwan HAMON : L’Épine noire, lent et sinistre à souhaits, dont le court texte est une perle d’humour noir, et Ton coin de nature, une pièce grandiose en deux parties dont les sombres paroles sur le modernisme opposent la nature à la machine, accompagnées par une musique funèbre qui devient brusquement apocalyptique. Les « éléments » (vielle à roue et violoncelle) se déchaînent soudain avec violence, détruisant tout sur leur passage comme une machine, mais l’accordéon et la bombarde viennent apporter la lumière et la vie.

Le très dansant et lumineux Tarentula qui succède à ce chef-d’œuvre ne dépare pas tant il est enjoué. Koupaia’s Song termine le voyage dans un climat où l’on semble voguer sur une barque au milieu de paysages féeriques aux rythmes changeants d’un fleuve.

Le quatuor HAMON MARTIN nous offre avec ce Blue and Black Zebra un superbe voyage dans un monde imaginaire rempli d’émotions. Un zèbre de cette couleur, ça ne laisse pas indifférent !

Site : http://duohamonmartin.com

Label : www.coop-breizh.fr

Sylvie Hamon

 

 

Laisser un commentaire