HAMON MARTIN QUINTET & BASEL ZAYED – Kharoub

HAMON MARTIN QUINTET & BASEL ZAYED – Kharoub
(À la Zim ! / Coop Breizh)

« Kharoub », fruit du caroubier en arabe, est également le fruit sous la forme d’un CD de l’extraordinaire rencontre qui a eu lieu dans un théâtre de Jérusalem en octobre 2014 entre HAMON MARTIN QUINTET, l’un des groupes les plus créatifs de la musique bretonne, avec le chanteur et joueur de oud palestinien Basel ZAYED. C’est tout naturellement que les musiciens ont commencé à mêler leurs musiques et leurs danses traditionnelles en concert à Jérusalem et en Cisjordanie. Cette rencontre a donné lieu à une création qui a abouti à plusieurs représentations et à l’enregistrement en public, lors de trois concerts début décembre 2016, de ce disque.

On ne pouvait trouver de meilleur début que la splendide introduction d’une chanson d’Oum KALTHOUM (Enta ‘Omri) sur laquelle est interprétée une chanson du Pays Gallo qui raconte l’histoire d’un guerrier parti pour la Palestine (Emogine). Les voix charismatiques de Mathieu HAMON et Bazel ZAYED se croisent, en français et en arabe, autour de chants issus des deux traditions, de chansons de FAIROUZ et d’Oum KALTHOUM et de nouveaux textes écrits pour l’occasion par Denis FLAGEUL (qui a signé une partie des textes du groupe CASSE-PIPE) et par Sylvain GirO, l’un des meilleurs auteurs de chansons de sa génération (pour KATÉ-ME et sous son nom notamment) avec lequel HAMON MARTIN QUINTET poursuit une fructueuse collaboration depuis plusieurs albums.

La flûte traversière en bois et la bombarde d’Erwan HAMON, l’accordéon diatonique de Janick MARTIN, les cistre et dessus de viole de Ronan PELLEN s’inspirent de l’ornementation des musiques arabes pour tisser des ambiances magiques et magnifiques autour des voix, soutenus par la basse d’Erwan VOLANT et les percussions de Yousef ZAYED, frère de Basel.

Les musiciens créent des climats inquiétants sur une histoire de fantôme, avec un accordéon qui fait frissonner (Enta ‘Omri / Emogine), émouvants pour un texte sur l’attachement au pays (Hkili Hkili ‘an Baladi / Zayane). La bombarde embrase les danses du Pays Gallo et du Proche-Orient qui se mêlent avec harmonie, notamment une danse libanaise qui devient, en français, un chant d’espoir et de résistance pour les prisonniers politiques (‘Ala Dal’ouna / Songe). L’atmosphère devient carrément hypnotique et ensorcelante avec l’histoire d’un homme débauché interprétée par Mathieu HAMON, où les vocalises et le chant de Basel ZAYED ainsi que le jeu des musiciens deviennent étourdissants (Rêve du diable / Mawlai). Sur la fin de deux morceaux, leurs voix se rejoignent même pour chanter en arabe.

Que les textes soient faits de joies ou de peines, militants ou imaginaires, la musique du quintet n’est jamais sombre et nous entraîne toujours sur des chemins lumineux. Sous l’arbre relate la lutte des habitants de Cisjordanie pour conserver leurs terres, défend aussi le droit d’expression, la condition des femmes, et s’élève contre la violence et l’oppression. Sur ce texte émouvant et rassembleur, dont le refrain est repris par le public, les vibrations des percussions et de la basse battent comme un cœur tandis que l’accordéon et la flûte s’envolent avec grâce et légèreté.

Un beau livret trilingue de 40 pages, contenant l’intégralité des textes ainsi que des notes et illustré de photos qui ont marqué le voyage du HAMON MARTIN QUINTET, agrémente ce superbe disque.

Avec sa saveur enchanteresse, Kharoub nous invite à la fête et au partage « En rêvant d’un pays magnifique – En dormant sous un ciel fantastique – Sous le vent la brise est pacifique ».

Sylvie Hamon

Pour commander le disque – Site : À la Zim ! Muzik  

Kharoub – Hamon Martin Quintet & Basel Zayed

En écoute : 

Les photos du concert au Studio de l’Ermitage à Paris :

HAMON MARTIN QUINTET et BASEL ZAYED – KHAROUB au Studio de l’Ermitage à Paris, janvier 2017

 

Laisser un commentaire