KLIMPARAG – Rags

KLIMPARAG : Rags
(Le Label Beige)

klimparagLe label Beige nous propose une édition limitée et numérotée à 150 copies d’un projet hors du commun, à savoir un duo singulier réunissant Christophe PETCHANATZ (KLIMPEREI- DELETED) et Sylvain SANTELLI de PAN PARAG.

Avec cet album, Rags, nous sommes d’emblée confrontés à un problème de taille. Devrait-il être chroniqué pour les lecteurs de la partie TRAVERSES, spécialisé dans les musiques progressives, expérimentales, électroniques et  » ambient  » ou pour ceux de la partie ETHNOTEMPOS et les musiques du monde ?
En effet, la musique proposée ici ne se laisse pas classer si facilement dans une catégorie type.
KLIMPARAG ne semble pas disposé à se limiter à un genre musical précis ; ce duo est enclin à développer un esprit ouvertement universel, pleinement assumé durant ces cinquante minutes et ces huit compositions réalisées en 2014 et ces trois improvisations, la trilogie Interlude, datant de 2009. Les deux musiciens ont l’intelligence d’interpréter une musique surprenante, pleine de charme et de vitalité, surfant aisément vers le minimalisme, l’expérimental, l’ethno-ambient, le psyché et même le krautrock ! Cette entité sonique n’est pas facile au premier abord, mais elle se dévoile petit à petit à en devenir captivante et hypnotique.
L’instrumentation utilisée est très variée et montre un sens de la curiosité et de la recherche très développé chez les musiciens : tuyau en plastique, jouets, sanza, instruments à vent, harmonizer, carillon, cymbales, toy-piano, synthé, basse, guitare électrique, archet… Le résultat est une musique étonnamment rythmée, répétitive et lancinante.
En fait, il ne manque plus que la trompette de Jon HASSELL pour partir en voyage vers un possible quatrième monde. KLIMPARAG est en quelque sorte une suite logique aux travaux avant-gardistes du musicien avec Brian ENO au début des années 1980.
Cette musique se définit comme un vaste tourbillon de sons expérimentaux et de rythmes tribaux, invitant l’auditeur à une sorte de transe rituelle ; l’étrangeté des titres, teintés d’un humour décalé, ajoute également une aura de mystère esthétique à l’univers de ce duo (Traditional Banquet of Abnormally Dead People, Premonitory Night of the Zozo-Mompé, Bone of a Robot).
KLIMPARAG possède dans ses gènes un héritage musical très important : loin d’être un obstacle, il l’utilise assez finement pour son projet. C’est comme si le souffle chaud et rythmé de l’Orient et de l’Afrique venait caresser des sonorités plus modernes et expérimentales de l’Occident. Parfois, très subrepticement, nous pensons à KING CRIMSON (période Discipline, avec The Sheltering Sky) sur le morceau Constantinople People on the Dole, avec ce court passage où nous entendons un son étrange et strident rappelant les effets de guitare produits par Adrian BELEW.
Même si nous décelons la présence de quelques voix sur certains titres (honnêtement, elles n’étaient pas vraiment indispensables !!!), Rags est avant tout un album instrumental, intelligent et accessible. Né de la vision lumineuse de deux artistes aventureux, KLIMPARAG aurait pu être la réunion improbable entre des musiciens venant d’horizons différents : de Philip GLASS, d’ENO, de Pascal COMELADE, de Jon HASSELL, de groupes allemands du krautrock (nous pensons à CLUSTER, KRAFTWERK, ASH RA TEMPEL sur Bone of a Robot) et de musiciens issus de la world music jouant des percussions et des instruments à cordes pincées comme le guembri.
Ce disque est à conseiller à tous ceux qui aiment la musique, surtout le minimalisme et l’ethno-ambient et aux amateurs de groupes tels que THE 13TH TRIBE, ARMCHAIR TRAVELLER, RAKSHA MANCHAM, TUU, ZERO KARMA ou O YUKI CONJUGATE.

Site : https://lelabelbeige.bandcamp.com/

Cédrick Pesqué

Laisser un commentaire