NAMGAR – Un écho de Bouriatie

Print Friendly, PDF & Email

NAMGAR

Un écho de Bouriatie

namgarBien que résidant à Moscou, le quartet NAMGAR a lui aussi décidé de faire de l’unité culturelle entre Mongols et Bouriates son cheval de bataille artistique. Le groupe tient son nom de la chanteuse traditionnelle bouriate Namgar LHASA, dont la carrière a débuté en 1985.

Elle a notamment tourné en Europe (France, Allemagne, Hollande, Danemark, Norvège) et aux Etats-Unis en compagnie de divers ensembles folk, et c’est au sein du très populaire groupe local de Oulan-Oude SELENGA qu’elle a rencontré Eugene «Jipo» ZOLOTARYOV, qui est devenu son producteur (et mari).

Ce dernier joue dans NAMGAR d’un curieux luth à trois cordes au long manche nommé «chanza». Autre membre du groupe, ALTANGEREL est un ancien pianiste mongol qui s’est pris de passion pour le «morin-huur», soit la désormais célèbre vielle à tête de cheval sculptée au bout du manche et que beaucoup considèrent comme l’ancêtre de tous les instruments à archet européens. Enfin, URNA, une musicienne mongole, joue de la cithare «yatga».

Le répertoire de NAMGAR est donc mis en valeur par de sublimes arrangements de cordes, et bien entendu la très séduisante voix de Namgar. Le multiinstrumentiste BATTUVSHIN (présent dans URAGSHA) ajoute parfois sa contribution, ainsi que Uri BALASHOV aux percussions et sons électroniques occasionnels, inscrivant ainsi la démarche du groupe dans un contexte plus contemporain.

Site web : http://namgarfolk.com/

Stéphane Fougère

Voir la chronique du premier disque de NAMGAR, Hatar, dans notre dossier sur le label Sketis Music.

 

Laisser un commentaire