Natacha LARNAUD : A cordes éperdues

Natacha LARNAUD – À cordes éperdues
(Autoproduction)

Natacha LARNAUD est une jeune harpiste lorientaise que l’on peut voir et entendre jouer près du Port de Plaisance de Lorient durant le Festival Interceltique. Natacha est également membre du groupe PHILING qui défend un métissage entre le zouk et la musique celtique.

Pour son premier essai discographique, Natacha LARNAUD nous propose un album de harpe solo  sobrement présenté dans une pochette cartonnée. La musicienne nous convie à une balade interceltique.

Le CD démarre par une mélodie de l’Île de Man (Mylecharaine’s March). Puis suivent des airs à danser de Bretagne (Plinn, Ridée 6 temps) et d’Irlande (Jigs, Reels, Mazurka, Polkas).

Le second thème du titre Valses est une reprise de La mal aimable, une composition de Jean-Christophe LEQUERRE, le regretté accordéoniste du groupe folk FUBU, restituée ici de fort belle manière et replongeant les connaisseurs plus de trente ans en arrière.

La très jolie Mazurka du Petit Prince est une composition de Natacha en collaboration avec l’accordéoniste nantais Maëlig GAUTIER.

C’est à nouveau par un traditionnel de l’Ile de Man, The Road to Clary, que le CD se termine. Il s’agit du seul titre chanté, révélant ainsi que la musicienne possède aussi une belle voix.

L’exercice était délicat, car il n’est jamais facile de capter l’attention des auditeurs dans un disque en solo. Natacha LARNAUD réussit brillamment cette performance et signe là un album direct, sans fioriture, que son talent d’interprète et le son cristallin de la harpe rendent entrainant, séduisant et apaisant.

Page: https://soundcloud.com/natacha-larnaud

Didier Le Goff

 

Laisser un commentaire