Nostalgique Vietnam – Chansons de charme, poèmes et prières (1937-1954)

Nostalgique Vietnam –
Chansons de charme, poèmes et prières (1937-1954)
(Buda Musique)

vietnam-nostalgiqueA l’occasion de l’année du Viêtnam en France, Buda Musique fait paraître un CD vraiment pas ordinaire composé de chansons populaires et de prières enregistrées entre 1937 et 1954 dans cette région qu’on appelait alors Indochine. Une période charnière qui aura vu rien de moins que la fin de l’époque coloniale, l’invasion japonaise, la proclamation de la République par HÔ-CHI-MINH puis la guerre jusqu’à la chute de Dien Bien Phu.

Au milieu des années 1930, le mouvement Bai Ta Theo Dieu Tay (« Nos paroles sur des mélodies occidentales ») fait entendre des airs français chantés en vietnamien. Rapidement, quelques formations comme TRICEA et MYOSOTIS se mettent à jouer leurs propres œuvres. Dans les deux cas, l’influence occidentale se fait sentir aussi bien dans l’instrumentation (bandonéon, mandoline,…) que dans les intonations. On pense à des orchestres comme celui de Ray VENTURA et à des artistes alors en vogue comme Rina KETTY, Joséphine BAKER, Charles TRENET (Tùi Dàn) mais surtout Tino ROSSI (la comparsita Duong Vê). Les thèmes restent cependant ancrés dans la tradition du pays et évoquent une certaine nostalgie (Cai Ao The Thâm Tang), le sentiment amoureux (Nôi Long, Gao Trang Trang Tanh, Tôi Ban Duong To) ou l’hommage à la nature (Huong Giang Mô-Khùc).

Cette compilation propose aussi une chanson du compositeur UT TRA-ON de style Vong CÔ (Souvenir) plus ancré dans la tradition et deux prières bouddhistes. La seconde est proche du Ca Tru, forme de poésie chantée et pratiquée au nord du pays depuis plusieurs siècles. Ce beau recueil se termine par un extrait du long poème d’amour (3254 vers) et chef d’œuvre de Nguyên DU, Kim-Van-Kiêù. Le livret copieux propose de nombreux textes explicatifs et plusieurs photos d’époque.

Les plus curieux des auditeurs réclameront avec force une suite à cette précieuse anthologie…

Label : www.budamusique.com

Frantz-Minh Raimbourg

 

 

 

 

Laisser un commentaire