R.I.P. Dominique REPECAUD

Print Friendly, PDF & Email

dominique-repecaudLe guitariste Dominique RÉPÉCAUD est décédé dans la nuit du vendredi 18 au samedi 19 novembre 2016 suite à un infarctus, à 61 ans seulement. Il était une figure imposante du free-rock et plus généralement des musiques libres et improvisées en France.

Nourri par les aventures musicales les plus défricheuses des années 1970, qu’elle soient rock, blues, jazz ou contemporaines, Dominique RÉPÉCAUD avait fondé avec Jean-François Nodot au début des années 1980 le groupe Soixante Étages, avec la perspective d’étendre les fonctionnalités de la guitare amplifiée et d’en repousser les limites, et de travailler la matière sonore au plus près de ses propriétés abrasives. Plus tard, Soixante Étages a été relayé par Étage 34, une formation plus réduite, et Idiome 1238, une formation plus étendue.

Au-delà de sa carrière de musicien, Dominique RÉPÉCAUD était aussi surtout connu comme le directeur artistique, puis directeur tout court, du du Centre culturel André-Malraux de Vandœuvre-lès-Nancy (54), l’antre du festival Musique Action, internationalement reconnu comme le rendez-vous de référence des musiques improvisées et expérimentales. Evan Parker, Fred Frith, Phil Minton, Tom Cora, John Zorn et tant d’autres y ont été conviés à se produire à plusieurs reprises.

Dominique RÉPÉCAUD avait aussi fondé le label 33REVPERMI, qui abrite les productions de Soixantes Étages, Étage 34, Jagger Naut, Idiome 1238, Le Complexe de la viande, etc.

Précurseur des musiques actuelles de pointe, chercheur infatigable, découvreur exigeant, défricheur insatiable, passeur passionné et instigateur de partages, Dominique RÉPÉCAUD était de la trempe des musiciens travaillant les tripes d’un rock sauvage et désarçonné. Le milieu des musiques non-réglementaires perdent un pilier imposant et rassembleur.

 

Laisser un commentaire