R.I.P. Girija DEVI

Print Friendly, PDF & Email

La chanteuse traditionnelle indienne Girija DEVI nous a quitté le 24 octobre 2017 suite à un arrêt cardiaque, à l’âge de 88 ans.  Doyenne des écoles Baranas et Seniya, elle était réputée pour sa maîtrise du chant classique khyal et du chant semi-classique thumri (dont elle a contribué à élever le statut), et de styles moins connus : le dadra, le poorab, le chaiti et le kajari. Elle était surnommée la « reine du thumri ».

Native de Varanasi, Girija DEVI avait été initiée très jeune au chant par son père, Ramdeo Rai, avant de suivre (dès l’âge de cinq ans) à l’enseignement du khyla et du tappa du chanteur et joueur de sarangi Sarja Prasad Mishra, puis celui de Sri Shand Mishra, avec qui elle a pu développer d’autres styles.

Sa première performance publique date de 1949 pour All India radio, bravant ainsi une règle traditionnelle selon laquelle une femme de haut rang (elle état mariée à un homme d’affaires) ne devait pas se produire en public. Elle a ensuite donné son premier concert public en 1951 et a depuis effectué des concerts dans de nombreux pays. Sa discographie soliste est ainsi riche de plusieurs enregistrements sur différents labels indiens et occidentaux, dont un sur le label Ocora – Radio France (Girija Devi en concert, 1995). Elle laisse aussi de notables enregistrements en duo (jugalbandi) avec Amjad Ali Khan, Bismillah Khan, ou encore Shobha Gurtu.

 Le monde du chant classique et semi-classique hindoustani perd l’une de ses figures féminines les plus marquantes.

 

Laisser un commentaire