Thierry ZABOITZEFF – Dr. ZAB Vol.2, The Fantômatick Bands

Print Friendly, PDF & Email
Thierry ZABOITZEFF – Dr. ZAB Vol.2, The Fantômatick Bands
(Atonal)

thierryzaboitzeff_drzabvol2-thefantomatickbandsNeuf ans après ses premières frasques digitalisées en compagnie de son orchestre à cordes robotiques, le Dr. ZAB revient hanter nos platines avec une nouvelle moisson de thèmes tout aussi variés les uns que les autres. Cette fois-ci, il s’est entouré d’un nouvel orchestre, FANTÔMATICK BANDS, dont la particularité est d’être constitué pour moitié de mortels sans doute échappés de la charrette de l’Ankou, et de spectres fiers de leur condition, parmi lesquels on retrouve le célèbre chanteur Terri ZABINOVITCH, l’immanquable bassiste Valentino ZAB, l’inénarrable batteur Olaf FRÄP DÜR, et le remarquable violoniste kobaïen Ühnn KORDÄSOHNARCK !!… Ah la fine équipe que voilà ! C’est l’orchestre auquel on ne rêvait plus !

Il n’est évidemment pas facile de savoir si les différents timbres vocaux et les instruments divers et variés qui se font entendre ici et là sont authentiques ou ne sont que l’ombre d’eux-mêmes, et ce n’est d’ailleurs pas le but ! Le Dr. ZAB ne recule devant aucune illusion samplée pour parfaire ses opérations de chirurgie sonore esthétique et ce faisant nous livre un bouquet pour le moins éclectique et dense qui pourra paraître décousu, inégal, mais certainement pas figé sur un seul regard.

Ce violon chinois qui nous accueille d’entrée de jeu (Ainsi écrivait Marco Polo), perturbé par la pratique épistolaire, un rien saccadée, de l’explorateur, est-il réel ou virtuel ? Toujours est-il que sa capacité à planter un décor envoûtant est confondante. Et notre bon Dr. ZAB de nous conter ainsi nombre de visions nocturnes, alimentées d’inquiétudes baroques, de fantaisies obscures, de souvenirs futuristes et de méditations frissonnantes…

Rien n’est jamais totalement noir, ni toujours complètement rose, ou bleu, ou vert, ou autre, dans les histoires du DR. ZAB, les couleurs passent en coup de vent, comme des empreintes spectrales, se métamorphosant inlassablement pour mieux nous transporter d’un coin à l’autre du globe bariolé ou du bunker agité des émotions humaines.

De la chaotique Rhumba des boiteux à la souriante Petite danse italienne sans oublier la Fanfare au pas pachydermique, le folklore du monde subit un checkup malicieux, et comme si cela ne suffisait pas, notre brave médecin en rajoute dans l’irrévérence en « rythm-boxant » un Blues grégorien et en prononçant des imprécations hérétiques (Révolution) ; et, contre toute attente, « frankensteinise » pas moins de quatre morceaux du répertoire des «Fab’Four» !

Insolites et déconcertantes, les musiques rassemblées ici et ainsi font figures de bande originale de quelque œuvre cinématographique imaginaire. Un morceau – certainement le plus riche et le plus palpitant – a du reste été baptisé Le Film manquant. À charge pour chacun de trouver les images qui vont avec. Et n’allez surtout pas demander quand les FANTÖMATICK BANDS seront visibles en concert !

Site : www.zaboitzeff.org

Stéphane Fougère

(Chronique originale publiée dans TRAVERSES n°10 – janvier 2002)

 

Laisser un commentaire