V. GUYVORONSKY / N. AHSAN / D. KUCHEROV – Around Silence

V. GUYVORONSKY / N. AHSAN / D. KUCHEROV – Around Silence
(Leo Records / Orkhêstra)

Voici un trio de musiciens dont les prénoms, curieusement, ne sont jamais mentionnés dans le livret de ce disque. C’est donc silence radio sur toute la ligne. Ça tombe bien, l’album a pour titre Around Silence… « autour du silence ». Cela ne risque pas de nous dire à quelle musique nous avons affaire, si ce n’est au « son du silence » déjà chanté par un célèbre duo…

Le lettrage des noms des musiciens, façon sanskrit, donne toutefois un indice : il s’agirait donc de musique indienne ? Les quatre pièces enregistrées prennent en effet l’allure de ragas. Elles en ont les structures, les métriques, les respirations, les parfums, mais ne portent pas des noms de ragas traditionnels (Ce disque est décidément fâché avec les noms…). Voyez plutôt : Jug, Scamba, Ragaloid, Terminator… (Vous imaginez les DAGAR BROTHERS annoncer un jour en concert : « Et maintenant, on va vous jouer le Raga Terminator. » ? Rires jaunes assurés…)

Non contents d’avoir affaire à des ragas qui n’en sont pas, nous voici qui plus est aux prises avec des musiciens sans prénoms qui ne sont pas non plus Indiens ! En fait, ils sont… Russes !

GUYVORONSKY (Vyacheslav de son prénom, histoire de cafter) est l’un des plus brillants musiciens de jazz contemporain de la scène russe actuelle. Trompettiste de renom et flûtiste occasionnel, sa discographie témoigne d’une volonté de conjuguer le jazz aux multiples facettes de l’improvisation libre, enregistrant tantôt en solo, tantôt avec de grands ensembles, dans un registre classique comme dans des tonalités plus folkloriques ou ethniques. On mentionnera notamment ces opus avec l’accordéoniste défricheuse Evelyn PETROVA, Chonyi Together et Homeless Songs. Dans un coffret de huit CD paru en 1989 sur Leo Records et intitulé Document – New Music of Russia – The 80’s, Vyacheslav GUYVORONSKY avait déjà exploré la sphère du raga indien avec le contrebassiste Vladimir VOLKOV, comme en témoigne les pièces Skambha Gita et Jazz Raga. Il récidive ici en compagnie de deux compatriotes rompus aux arcanes du rythme et du chant traditionnel indien.

Denis « Jagganath » KUCHEROV n’est pas le premier percussionniste venu sur la scène russe et est-européenne. Jouant des percussions africaines, arabes et indiennes, il fut notamment l’apprenti de Rafiuddin SABRI, l’un des plus éminents joueurs de tablas en Inde, et a joué auprès de maîtres comme Shahid PARVEZ, Harsh WARDHAN et bien entendu les Frères SABRI. KUCHEROV a aussi enregistré avec HUUN-HUUR-TU et SAINKHO (Mother Earth, Father Sky), ainsi qu’avec Tony LEVIN (bassiste de KING CRIMSON et de Peter GABRIEL, entre autres).

On connaît moins par contre le chanteur Niloy AHSAN, mais il a déjà joué auprès de Denis KUCHEROV et du sitariste Alexander KONANCHUK.

Le trio que forment KUCHEROV et AHSAN avec GUYVORONSKY est donc des plus singuliers eu égard à sa façon de s’accaparer le domaine du raga indien, de jouer avec ses codes, sous la forme d’un « jugalbandi » (duo de solites) mettant en résonance la voix d’AHSAN et la trompette (soit un instrument étranger à la tradition indienne) et la flûte de GUYVORONSKI, dans une déclinaison que l’on pourrait rapidement qualifier d’indo-jazz.

On retrouve ici tout ce qui fait le sel des interprétations live de ragas : les phrasés, les circumnambulations autour des notes (qui importent moins que les sentiments qu’elles véhiculent), les accélérations progressives, les dialogues et jeux de réponses de la trompette et de la voix avec les tablas… Mais il faut compter aussi avec le son personnel de GUYVORONSKY, nourri de glissandos, de cris perçants, de lamentations rauques et de fantaisies rugueuses que l’on n’a pas nécessairement l’habitude d’entendre dans un contexte plus traditionnel.

Le chant d’AHSAN est lui aussi plein de surprises : maîtrisant les attaques onomatopéiques comme les complaintes suspendues, il se livre lui aussi à des hérésies en alternant inopinément chant grave et chant aigu, se permettant des montées d’adrénaline vocales étonnamment abruptes. Aux tablas, KUCHEROV soutient ses hérétiques de complices sans broncher. On le soupçonne même de les encourager à multiplier les audaces et les écarts à la tradition, que de toute façon ils ne sont pas censés respecter à la lettre.

Ce faisant, GUYVORONSLY, AHSAN et KUCHEROV déploient dans Around Silence un formidable élan de créativité dans un contexte réputé très réglementé, ouvrant la voie d’une forme très libre du raga (« free-raga ») qui ravira les auditeurs les plus téméraires.

Label : www.leorecords.com

Distributeur : www.orkhestra.fr

Stéphane Fougère

 

 

Laisser un commentaire