WORLD KORA TRIO – Un poisson dans le désert

WORLD KORA TRIO – Un poisson dans le désert
(L’Autre Distribution)

world-kora-trio-un-poisson-dans-le-desertLe WORLD KORA TRIO est le fruit savoureux issu en août 2010 de la rencontre d’Eric LONGSWORTH, violoncelliste américain installé en France depuis plus de dix ans, et de Chérif SOUMANO, joueur de kora malien, à Rochefort sur mer lors de l’ouverture de la 6e édition du Festival Rochefort en Accords. L’entente musicale est instantanée et quelque peu magique entre Chérif, qui adore lancer sa kora traditionnelle à l’assaut du jazz, du reggae ou du rock, et Eric, musicien inclassable aux influences variées.

Dès le départ, le but d’Eric LONGSWORTH avec le WORLD KORA TRIO est de créer une musique véritablement mondiale voire universelle, d’aucun continent en particulier mais de tous dans une fusion respectueuse des rythmes et des styles musicaux. Il faut certainement une bonne de témérité et une complicité sans faille pour que des musiciens s’attaque à un projet aussi ambitieux, mais LONGSWORTH et SOUMANO ont ça dans le sang, c’est évident. Ils ont depuis été rejoints par l’excellent David MIRANDON aux percussions, succédant lui-même à Jean-Luc DI FRAYA à ce poste central et prestigieux.

Voici donc notre trio formé et prêt aux mélanges des genres et des harmonies, une aventure de passion et de talent. Car c’est déjà toute une belle histoire que de confronter/marier le violoncelle occidental et la kora africaine sur des tempos et des rythmiques venus de toutes les régions du monde. C’était le pari audacieux, presque insensé, et il est gagné haut la main par ce trio de musiciens décidément hors norme. On voyage, on s’étonne, on s’émerveille. C’est tour à tour délicieux, épicé ou savamment exotique. On redécouvre le violoncelle, on se rêve en joueur de kora et on tapote frénétiquement les rythmes qui habitent les différents morceaux.

Oui, Un poisson dans le désert est une superbe épopée musicale, un album de tous les possibles et de tous les horizons. Cohésion, précision et improvisation y sont les mots-clés, comme dans le jazz ou la musique indienne, sauf qu’ici nous sommes ailleurs et continuellement autre part. Et en plus ça groove, différemment selon les titres, sans cesse, intensément ou plus subtilement au fil des plages.

C’est là qu’on se dit que le WORLD KORA TRIO n’est pas que le groupe d’un projet mais un petit miracle, à la fois précieux et nécessaire, passionnant et magnifique.

Site : www.eric-longsworth.com/index.php/world-kora-trio

Label : http://diato.org/autredis.htm

Frédéric Gerchambeau

 

Laisser un commentaire