AL NIYAT, temple Inryoji à Okayama (Japon), le 6 avril 2018

Print Friendly, PDF & Email
AL NIYAT

Temple Inryoji à Okayama (Japon), 

le 6 avril 2018

 

Originaire d’Okayama, TACA a commencé à jouer de l’accordéon dès l’âge de neuf ans et n’a plus jamais quitté cet instrument. Désireux de parfaire sa pratique et son art de l’accordéon, il est parti en Italie puis en France, où il a suivi les enseignements de Daniel Mille, de Daniel Goyone et a fait la connaissance de Richard Galliano. C’est ainsi dans le jazz que TACA a continué à expérimenter son instrument, tout en se livrant à d’autres expériences (il a composé pour des danseurs de butô…). Ouvert à plusieurs registres, il a aussi formé un duo avec l’accordéoniste ACO dévoué au répertoire de chants de marins. ACO et TACA ont ainsi écumé plusieurs ports bretons à l’été 2017. (Nous les avions rencontrés justement au Festival du chant de marin de Paimpol.)

Auteur de plusieurs albums solo, TACA a aussi formé le groupe AL-NIYAT en compagnie du guitariste Yuki SASAKI. À l’occasion de la sortie de son premier album, le duo était en tournée sur l’archipel nippon, tournée qui passait par Okayama. Pour ce concert qui a eu lieu dans un temple proposant une programmation jazz, TACA et SASAKi étaient accompagnés par le percussionniste Yushitaka YAMASHITA (invité sur l’album). 

Le jazz d’AL-NIYAT est nourri de plusieurs influences (folk, musette, rock, world…), générateur de très beaux climats et a l’esprit résolument voyageur. Et sur quelques morceaux, le trio est devenu quartet avec la participation idoine du guitariste Hiroshi ARAKI.

Photos : Sylvie Hamon et Stéphane Fougère

Diaporama photos :

 



 


Sur téléphones portables et tablettes Androïd, le diaporama photos peut être lu avec le navigateur Puffin Web Browser.


Laisser un commentaire