ARANIS – M.I.B. II : le retour

Print Friendly, PDF & Email

ARANIS

M.I.B. II : le retour

Aranis-MIBIILa publication de Made in Belgium en 2013 montrait la vivacité de cette école belge, ambassadrice d’une certaine musique de chambre que l’on dit rock du fait de compositions qui sortent des sentiers battus et qui ne craignent ni les riffs, ni les larsens acoustiques (!).

Et comme un disque ne suffit pas à montrer la bonne santé et la diversité de cette « famille », voici le deuxième enfant, naturellement intitulé Made in Belgium II .

Revue de détail de ce disque foisonnant d’idées, avec présentation des compositeurs impliqués dans l’aventure…

La diversité des compositeurs invités à participer à Made in Belgium II est relative puisque quelques compositeurs de Made in Belgium I sont revenus pour ce deuxième opus (Jan KUIJKEN, Ward VLEESCHHOUWER et, bien sûr, Joris VANVINCKENROYE, le compositeur attitré du groupe). Cette vivacité artistique est inscrite dans un mouvement historique de ce genre de musique, puisque trois groupes précurseurs, LOUISE AVENUE, MAXIMALIST ! et CRO-MAGNON, donnent à entendre des compositions de leurs membres. Enfin, six petits – presque – nouveaux, soit presque la moitié des compositeurs présents sur ce disque, font entendre leurs œuvres.

Nous retrouvons tout ARANIS avec plaisir : Jana ARNS, flûte traversière ; Stijn DENYS, guitare ; Liesbeth LAMBRECHT, violon et alto ; Marjolein COOL, accordéon ; Joris VANVINCKENROYE, contrebassiste et compositeur. Pierre CHEVALIER est maintenant bien crédité comme pianiste du groupe. Pianiste attitré de PRÉSENT et d’UNIVERS ZÉRO jusqu’à l’année dernière, il fait le lien, par sa seule présence, dans l’histoire de cette musique belge. Invité sur disque depuis l’avant-dernier album d’ARANIS (Roque Forte avec David KERMAN), il est de tous les concerts du groupe. Accessoirement, il est un francophone dans ce monde flamand !

Car, comme sur Made in Belgium I, ce sont essentiellement des compositeurs flamands qui sont présents ici (8 Flamands, 2 Bruxellois et une Wallonne).

Et, comme sur Made in Belgium I, la cohésion du groupe transcende la diversité des compositeurs.

Parmi les nouveautés musicales introduites dans ce disque : la chanson. Pas la voix qui a déjà été entendue le troisième album (le cinématique Songs from Mirage pour trois voix féminines et langue inventée) ni le chant, expérimenté une seule fois sur le premier album (le puissant Zilezi chanté par l’altiste Edwin VANVINCKENROYE).

Autre nouveauté musicale : l’introduction de la sonorité clavecin du clavier et la guitare électrique.

Aranis02

 En marge de la musique, d’autres nouveautés sont apparues.

La vidéo fait son entrée puisque l’album a fait l’objet d’un teasing sous la forme d’un clip très représentatif du contenu du disque : explosif et en couleur au début, plus sage et noir et blanc sobre à la fin. Et puis, le morceau SKIP XXI fait l’objet d’un clip officiel tourné par le réalisateur belge Robbe MAES, que l’on peut voir sur le site du groupe.

Mention spéciale au travail fait sur la pochette qui rend hommage à l’œuvre photographique de Jana ARNS, en noir et blanc et fondu enchaîné sur tableau noir et craie. Du bel effet !

Pour en voir plus, aller sur www.janashoot.com.

A noter aussi que le financement du disque a été en partie participatif.

Aranis01

Et la musique ? Eh bien suivons le disque !

Skip XXI, de Peter VERMEERSCH, décoiffe en démarrant sur un éclat de rire suivi d’un riff de piano, une embardée rythmique. Après un break, en jeu de réponses entre les instruments, un autre univers s’ouvre : une chanson chantée par Jana ARNS d’une voix belle et claire, affirmée sans être démonstrative. Un passage parlé à deux voix (Jana ARNS en flamand et Pierre CHEVALIER en français, doublée) ré-introduit le riff du début. Une belle surprise.

Peter VERMEERSCH, né en 1959, est connu dans ces colonnes pour être le clarinettiste et compositeur des groupes X-LEGGED SALLY et MAXIMALIST !, les grands-parents de cette famille belge. A part le fait d’avoir contribué à produire le groupe belge indie dEUs, il a composé des œuvres pour le théâtre, la danse, le cinéma. Il a aussi composé des œuvres pour différentes formations classiques (cordes + vents essentiellement).

Hit de Jan KUIJKEN et Joris VANVICKENROYE est une pièce en trois parties. Le démarrage est basé sur un rythme complexe au piano, mais nos oreilles rockeuses peuvent s’accrocher au violon qui scande. La flûte chante et l’accordéon est sombre. La deuxième partie est aussi vivante mais plus mélodique. Elle introduit une sonorité clavecin et la guitare acoustique est plus présente. La troisième partie reprend le thème du début.

Aranis03Jan KUIJKEN, né en 1964, violoncelliste et pianiste, était déjà présent dans Made in Belgium I. Il est le compositeur du groupe LOUISE AVENUE, repéré comme le vecteur d’une musique mariant forme classique et fond rock, sans batterie mais très rythmé ! Depuis, il a poursuivi son chemin de compositeur (quartets, musiques pour ballet …).

Intermezzo I de Pierre CHEVALIER est donc un intermède. Au piano solo, le calme avant la tempête ? Plutôt anecdotique (durée : 1 minute), on attend, de pouvoir continuer à entendre ses œuvres.

Car Pierre CHEVALIER, né en 1973, est aussi pianiste et claviériste de PRÉSENT. Il a composé deux morceaux à l’identité spécifique pour ce groupe : Strychnine for Christmas sur l’album High Infidelity et A Last Drop, sur l’album Barbaro ma non Troppo, apportent un rythme et des sonorités plus variées (latino, nappes synthétiques …).

Pierre CHEVALIER est aussi appréciable sur les improvisations. Allez le voir sur Youtube ou dans le DVD de PRÉSENT inclus dans Barbaro ma non Troppo, dans son solo de Promenade au fond d’un canal.

Son parcours musical est diversifié. Entre autre : de l’électro-jazz et du rock indé groovy auprès du trompettiste Dominic NTOUMOS, un trio de musique nouvelle en 2005, LIQUIDATION TOTALE, avec Réginald TRIGAUX et Matthieu SAFATLY (tous les deux de PRÉSENT) et même une participation à un concert de FAUST lors d’un concert à BRUXELLES en octobre 2011 ! Assurément, un gage d’explorations sonores nouveaux pour le groupe.

Tolles Pferd de Koen VAN ROY est un rock endiablé dans lequel le violon bat la mesure avec l’accordéon, la guitare en accords plaqués à contre-rythme. Puis, sans crier gare, le morceau s’arrête pour entonner une chanson en allemand. On pense à du cabaret mais … punk, car la vitesse reprend aussitôt après un « eins, zwei, drei » crié en allemand par Pierre CHEVALIER. On peut aussi penser à du klezmer… sans clarinette. Une deuxième belle surprise.

Aranis04Koen VAN ROY est saxophoniste et a joué dans CRO-MAGNON, groupe de « musique de chambre urbaine » des années 1990. Il a participé à différentes productions, dans un trio folk (2005), dans le projet Cluster, plate-forme de compositeurs belges (que l’on retrouve dans les Made in Belgium I et II d’ARANIS !) ou avec le Tchèque Pavel FAJT.

DSK de Maarten VAN INGELGEM, ramène le disque vers des contrées musicales plus connues, plus calmes aussi. La contrebasse promène son beat de gros matou nonchalant. Pourtant, le piano semble annoncer quelque chose de terrible, renforcé par la flûte et l’accordéon qui s’apprêtent à crier… pour rien, car c’est la fin du morceau ! Y aurait-il un rapport entre le DSK français et cette petite histoire musicale ?

Maarten VAN INGELGEM est né en 1975. Il est pianiste, organiste, compositeur. Ses œuvres pour piano, pour chœurs ou ses symphonies sont récompensées en Russie, Estonie, Italie. Il se produit au chant lyrique, en duo avec sa sœur, ou au piano à quatre mains. Professeur de piano et de musique de chambre, il conduit un chœur gantois.

Kablamo d’Ananta ROOSENS est un retour aux sources pour ARANIS qui s’est formé il y a plus de dix ans pour jouer du tango. Il s’agit là de tango qui déjante avec violon qui grince et contrebasse qui tape.

Ananta ROOSENS est violoniste et compositrice de tango. Elle a joué avec Ibrahim FERRER et le GOTAN PROJECT. Actuellement, elle joue et compose pour le groupe de tango contemporain LA SIESTE DU DROMADAIRE dans lequel Joris VANVINCKENROYE est le contrebassiste.

Aranis05

Intermezzo II de Joris VANVINCKENROYE est une courte respiration musicale, improvisation à la contrebasse sans effet électronique comme il peut en jouer dans son projet BASTA ! (cf. TRAVERSES n° 27).

Boki II de Ward DE VLEESCHHOUWER s’ouvre sur une rythmique répétitive effrénée à peine cassée par deux stridences inquiétantes à la flûte et au violon. Le morceau sombre ensuite dans la noirceur de l’accordéon lui-même rejoint par la contrebasse à l’archet. Une mélodie insistante jouée par le duo violon-flûte tente de sortir de cette noirceur, mais n’atteint qu’une forme de mélancolie dont la guitare signe le dernier (dé-s)espoir.

Ward DE VLEESCHHOUWER, pianiste et compositeur pour différentes formations, pour le théâtre et pour des films, est connu dans ces colonnes pour sa participation au concert acoustique de PRÉSENT au festival Rock in Opposition de 2007 et pour avoir accompagné régulièrement ARANIS sur disque ou sur scène. Très marqué par l’Afrique, ses compositions y font souvent référence dans les titres et parfois dans les instruments utilisés même si le piano est prédominant. Boki est une région et un langage du Nigeria.

Chanoi de Joris VANVINCKENROYE est une chanson sans parole telle que son compère Wouter VANDENABEELE, présent sur Made in Belgium I, peut en produire. C’est une courte (moins de trois minutes) ballade au piano, scandée par la contrebasse et enjolivée par la guitare. Les mélodies sont jouées à l’unisson par la flûte, le violon et même une voix féminine grave sans parole.

Aranis06Joris VANVINKENROYE, né en 1977, a composé et joué dans le groupe folk TROISSOEURS (1994) et dans un groupe de tango avant de former ARANIS. Il multiplie les expériences musicales soit en collaborations, soit en solo avec son projet BASTA ! compositions en re-recordings en direct (après le premier CD sorti chez Homerecords, un mini-CD autoproduit, In the Rood, est paru en 2014).

La Vague de Walter HUS donne à jouer du sac et du ressac dans une mer qui prend de la houle fort. Un morceau résolument rock avec mention spéciale aux riffs joués par le violon et l’accordéon (si, si). Et l’on entend même de la guitare, électrique celle-là, jouée par un invité, Pierre VERVLOESSEM, ancien invité sur plusieurs disques de X-LEGGED SALLY, « zappaphile » convaincu et reconnu, il a contribué à produire le groupe anversois dEUs avec Peter VEERMESCH (cf. ci-dessus).

Walter HUS, né en 1959, est pianiste et compositeur. Il est connu ici pour avoir créé le groupe MAXIMALIST ! avec, entre autres, Peter VEERMESCH, déjà cité. Depuis la fin du groupe, en 1989, il a composé plusieurs pièces pour la danse, la vidéo et le cinéma (Prospero’s Book de Peter GREENAWAY reprend un de ses quatuors) ainsi que l’opéra. Il a contribué à introduire un orgue de Barbarie informatisé à l’occasion d’une résidence au centre de création électro-acoustique à LYON en 2006.

Intermezzo III de Pierre CHEVALIER reprend le même concept que Intermezzo I en plus intimiste (arpèges).

Cell Stress de Kurt BUDÉ s’annonce d’emblée comme du lourd : introduction solennelle et durée significative de près de 10 minutes. Par ailleurs, l’homme est connu pour ses compositions à histoires (cf. NY Transformations, un morceau inédit joué à l’occasion du projet Once upon a Time in Belgium, le concert événement qui a réuni ARANIS et deux grands anciens groupes belges de ce courant musical, UNIVERS ZÉRO et PRÉSENT, au festival Rock in opposition 2011 (cf. TRAVERSES n° 31).

Aranis07La parenté avec les compositions de Roger TRIGAUX du temps d’UNIVERS ZÉRO est évidente. La sonorité du clavecin électrique en rajoute (ah ! le Docteur Petiot !). Les mélodies dramatiques aussi. La guitare fourmille, les répétitions à l’envi accroissent la tension, et, là, à nouveau, la guitare est électrique, jouée à nouveau par Peter VERVLOESSEM. Kurt BUDÉ confirme son talent de compositeur et assure la re-génération de ce style de musique.

Kurt BUDÉ, né en 1970, est clarinettiste et saxophoniste. Avant d’intégrer UNIVERS ZÉRO en 2004, il a participé à plusieurs groupes d’obédience jazz, dont MUSIQUE A NEUF avec Aurélie DORZÉE (cf. ci-dessous) qui s’inspire de musiques du monde réelles ou imaginaires. Il est rescapé de la nouvelle mouture d’UNIVERS ZÉRO pour lequel il a composé des morceaux dans les albums Clivages (2006) et Phosphorescent Dreams (2014) dont on vous a dit le bien qu’on en pense (cf. TRAVERSES n° 35).

Funambul d’Aurélie DORZÉE clôt l’album en douceur, une autre chanson sans parole, petite valse entrecoupée de passages plus mélancoliques dont les horizons s’éclaircissent en fin de plage par la vocalise de Jana ARS.

Aranis08Aurélie DORZÉE, née en 1975, est violoniste, trompettiste et chanteuse. Elle a joué avec Gabriel YACOUB (MALICORNE) et a formé le trio de tango argentin AURÉLIA. Son univers musical est poétique, croisement de musiques du monde, d’improvisations et de musique classique.

Made in Belgium II permet donc à ARANIS de poursuivre son aventure en cherchant – et en trouvant – des évolutions à ses techniques d’expression musicale. Ce disque est un peu à la croisée des chemins : il démarre en fanfare et en nouveautés et il se clôt en douceur avec des compositions plus classiques.

Un Made in Belgium III est déjà annoncé. Peut-être entendrons-nous alors durer les explorations sonores ? Pourquoi pas les re-recordings de BASTA ! ? Quelques compositeurs héritiers de JULVERNE, Dominique LAWALRÉE, Thierry DE MEY… ? Et pourquoi pas TUXEDO MOON ?

À suivre, donc.

 Réalisé par Frédéric Vion
Photos :  Jana Arns (noir et blanc),
Lutz Diel, Robbe Maes

CD : ARANIS – Made in Belgium II (Home Records)

Site : http://www.aranis.be

Label : http://www.homerecords.com

 

 

Laisser un commentaire