AURÉLIA – La Création du Monde

Print Friendly, PDF & Email
AURÉLIA – La Création du Monde
(Homerecords)

 

Si je voulais être paradoxal je dirais qu’avec AURÉLIA il n’y a pas de surprise, on aura des surprises ! Que des bonnes, évidemment. Car il n’est plus besoin, j’en suis certain, de vanter la qualité et la splendeur de la production d’AURÉLIA dont c’est déjà le quatrième album. Le talent de Tom THEUNS et d’Aurélie DORZEE ont fait d’AURÉLIA une référence dans leur genre. Le problème, délicieux, étant de définir leur genre, justement.

Conséquence de leur trop-plein d’inventivité, cela part dans tous les sens, tel un magnifique et doux feu d’artifice musical. Écoutez par exemple Ste Thérèse de Lisieux, d’abord chanté puis déclamé jusqu’à l’incandescence puis de nouveau chanté sans que la fièvre et la beauté de cette chanson ne puisse retomber. Écoutez aussi ce Kinderliebe qui débute gentiment et monte, monte et monte encore en intensité et en étrangeté vocale. Écoutez encore ce Mama qui se partage entre force instrumentale et virtuosité du chant.

Il y a bien sûr des morceaux plus reposants dans cette Création du Monde. Mais tout reste sous le signe d’une étonnante et continuelle magie mélodique et vocale. C’est une véritable plongée dans un superbe au-delà du connu musical, un enchantement sonore toujours changeant voulu comme tel et maîtrisé de bout en bout.

Et si vous pensez que j’exagère, écoutez Pentaculum, sorte de morceau-monde où l’influence discrète de tous les continents du globe terrestre se croisent sur la peau du djembé miraculeux de Serigne C.M. GUEYE.

Bref, ce nouvel album d’AURÉLIA est une pure merveille, encore une fois.

Frédéric Gerchambeau

Site : www.aurelia-feria.com/en/

Label : http://homerecords.be

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.