Bagad ! Une légende bretonne

28 vues
Print Friendly, PDF & Email
Bagad ! Une légende bretonne
(Pathé / Solidor)

Cette fois, ce n’est pas à un groupe ou à un artiste en particulier que le coffret est consacré. Cette dernière parution en date est entièrement dédiée à ce que l’on pourrait qualifier de figure emblématique et représentative de la musique bretonne, à savoir le Bagad. À travers divers films documentaires et extraits de concerts, c’est une vision captivante qui est proposée dont l’objectif est de faire découvrir avec le maximum de justesse ce qu’est un bagad, du point de vue musical technique et bien sûr humain.

Le premier film, qui donne son titre au coffret, réalisé sous la houlette de Ronan MANUEL, conte l’histoire des bagadou des origines à nos jours. Contrairement à ce que l’on croit, la création de ces ensembles n’est pas si lointaine que cela, car elle remonte aux années qui suivirent l’après guerre, grâce à l’initiative de deux hommes, Polig MONTJARRET et Dorig Le VOYER. Dans toute la Bretagne et même au delà, quantités de bagadou vont se former. Tout comme leurs cousins irlandais ou écossais, les groupes utilisent des pupitres de batteries et de grandes cornemuses, mais ils tiennent leur originalité dans l’intégration d’un pupitre bombardes.

Le film est agrémenté de documents amateurs d’époque et d’interventions de grand musiciens (Alan STIVELL, qui fit partie du Bagad Bleimor, Dan Ar BRAZ, qui fit souvent appel aux Bagadou, ou encore Roland BECKER, qui dirigea le Bagad d’Auray) et de Bob HASLÉ, le président de Bodadeg Ar Sonerien (l’Assemblée des Sonneurs), l’association qui gère les bagadou.

Ensuite, D’ébène et de roseau nous conduit sur le chemin de la fabrication d’un biniou et d’une bombarde, par les sonneurs et artisans Jorj BOTUHA et Hubert RAUD. Puis on découvre deux films, proches dans l’esprit, qui nous font pénétrer dans les coulisses de deux bagadou, où on se rend compte de ce qu’il faut de courage, d’abnégation et d’envie pour faire vivre ces ensembles.

D’abord c’est avec Bagad, un film de 1994 jamais paru depuis en vidéo ni en DVD, que nous suivons la vie des musiciens de Ronsed Mor (Locoal Mendon) dans leur quotidien au travers de leur travail, leurs répétitions, jusqu’au fatidique concourt de Lorient. Le second film, le Marathon du Bagad Kemper, nous montre, lui, les répétitions et la montée de tension qui précède la prestation lorientaise de la formation de la préfecture du Finistère.

Un court reportage sur la finale du championnat de Lorient et une brève interview de Bob HASLÉ achèvent ce programme documentaire. La partie concert comprend diverses prestations, celles des trois bagadou d’Auray, de Briec et de Cap Caval, enregistrées lors de la première partie du championnat des Bagadou 2005 qui s’est déroulée à Brest, ainsi que celle du Bagad de Lann Bihoué à la Nuit Celtique au Stade de France.

Le CD n’est par contre pas vraiment à la hauteur de ce qu’est la musique de bagad. Si on excepte les titres de la KEVRENN ARLÉ (Auray) ou de MEN HA TAN, les morceaux proposés sont des thèmes certes souvent joués par des bagadou mais interprétés ici par d’autres. On retrouve ainsi Didier SQUIBAN et Roland CONQ qui ne déméritent assurément pas, mais qui n’ont hélas pas la même puissance de jeu que les ensembles bretons. Seul Pascal LAMOUR s’en tire bien, car il bénéficie du renfort du Bagad de Locoal Mendon. Mais avouons que pour un album consacré au bagadou, cela semble un peu étrange.

Ce coffret Bagad ! reste néanmoins une initiative courageuse et constitue une bonne vue d’ensemble de cet extraordinaire équipée musicale. Espérons que la collection Horizons celtiques perdurera et proposera d’autres titres (par exemple Gilles SERVAT, ou encore « les grandes voix de Bretagne ») et, puisque le nom de la collection comporte le terme celtique, pourquoi ne pas également s’intéresser aux artistes des autres pays celtes ? Le sujet est loin d’être épuisé !

Didier Le Goff

(Chronique originale publiée dans
ETHNOTEMPOS n°23 – mai 2006)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.