BEAT CIRCUS : le retour du cirque américano-gothique

Print Friendly, PDF & Email

Découvert grâce au label américain Cuneiform Records, le groupe de Boston BEAT CIRCUS, dirigé par le compositeur, chanteur et multi-instrumentaliste Brian Carpenter, annonce la sortie prochaine de son quatrième album, These Wicked Things, après un hiatus de dix ans.

Brassant musique de cirque, musique expérimentale, gospel sudiste, bluegrass, musique contemporaine, etc., BEAT CIRCUS achève avec These Wicked Things sa trilogie “Weird American Gothic”, entamée avec Dreamland en 2008 et poursuivie avec Boy from Black Mountain en 2009, tous deux parus chez Cuneiform Records.

Inspiré de Barbary Coast, une nouvelle de l’auteur et journaliste américain Herbert Asbury (Gangs of New York) dont l’action se situe à San Francisco au temps de la ruée vers l’or au XIXe siècle, ce nouvel opus mêlera comme les précédents plusieurs genres musicaux : cowpunk, post-punk, folk mexicain, musique de mariachis, musique de “western spaghetti” et de thrillers (giallo) et musique expérimentale.

These Wicked Things sortira le 22 mars prochain chez Innova Recordings, label qui avait déjà fait paraître Ringleader’s Revolt, le premier album de BEAT CIRCUS, en 2004.

https://www.innova.mu/albums/beat-circus/these-wicked-things

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.