Bob DRAKE – L’Isola dei Lupi

Print Friendly, PDF & Email
Bob DRAKE – L’Isola dei Lupi
(ReR Megacorp / Orkhêstra)

L’Isola dei Lupi est le dixième album solo de Bob DRAKE. Alors, pour ceux et celles qui connaissent le personnage, disons que ce 10 en forme de chiffre rond sera une somme, un memorandum, un résumé, bref un trésor à la Bob DRAKE tel qu’en lui-même, passionnant, fascinant, allez osons le vrai terme, hallucinant. Pour les autres, pardon d’être aussi franc, accrochez vos ceintures.

Car si L’Isola dei Lupi signifie « L’Île des Loups », ce n’est pas des loups que devront craindre les non-initiés, mais de l’imagination sans limite de Bob DRAKE, et plus encore de son audace sans borne.

À dire vrai, les lupophiles seront déçus, il n’est même pas question de loups dans cet album. En revanche, les amateurs de bizarreries mélodiques, de prouesses harmoniques et de libertés stylistiques seront à la fête.

Car on ne refera pas le multi-instrumentiste flamboyant qu’est Bob DRAKE, figure de proue du mouvement Rock in Opposition seconde génération, associé à THINKING PLAGUE, à 5UU’S et à HAIL. Voyons donc ce dixième album solo comme un nouveau recueil de chansons hors-pistes, décalées et sans aucune concession, que l’on pourra aimer tout aussi bien pour leur côté délibérément libres ou pour leur côté humoristique et foutraque.

Ne croyez pourtant pas à un album célébrant le grand n’importe quoi. Tout cela est voulu, réfléchi, minutieux, habité, profond, souvent mélancolique, toujours parfait. C’est comme au cirque, quand le clown, pour nous amuser et nous étonner, fait une cabriole folle mais retombe pourtant avec art, plein d’aisance, sur ses pieds.

Ne croyez pas non plus à une cacophonie de sons criards et distordus. Car hormis quelques morceaux, certes réservés à un auditoire plutôt averti, Bob DRAKE n’accompagne sa voix fragile que d’une simple guitare ou d’un banjo.

De fait, l’originalité de cet album solo, comme des neuf précédents, tient en réalité à l’inventivité infinie des mélodies et des arrangements, sans regard sur leur aspect commercial ou au contraire choquant. Bob DRAKE ne s’interdit rien, même s’il reste un musicien d’exception amoureux de son art et respectueux de ses auditeurs.

Et c’est justement par respect de ses auditeurs que Bob DRAKE n’abolit rien, ne filtre rien, qu’il sert avec passion et abondance les meilleurs mets musicaux, y compris les plus étranges, et non pas de la soupe mélodique à faire du fric. 

Frédéric Gerchambeau

Site : www.bdrak.com/
Label : www.rermegacorp.com/
Distribution : www.orkhestra.fr

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.