Cédric VUILLE – Des Pas rayés

Print Friendly, PDF & Email
Cédric VUILLE – Des Pas rayés
(In Poly Sons / Muséa)

Il faisait gris aujourd’hui. C’était le genre de journée maussade où l’esprit ne fait que vagabonder en aveugle sur le thème “pas l’moral” et les réflexions tournent en boucle, se paument et se défont. Subitement, je me dis : « Mais quel temps peut-il faire à Neuchâtel ? » Et puis je me ressaisis : Mais pourquoi je pense à Neuchâtel, moi ? Ça va pas la caboche ? Et là j’me réveille en sursaut : Neuchâtel, c’est le QG des anciens “Débiles” ! Et là, c’est le défilé dans la tête : Qui dit DÉBILE MENTHOL dit L’ENSEMBLE RAYÉ, et qui dit L’ENSEMBLE RAYE dit Jean-20 HUGUENIN, Cédric VUILLE.

Mais Cédric, au fait, c’est vrai, il a sorti un CD ! Où il est déjà ? Faudrait voir à c’que je range un peu ici, moi ! C’est lui : Des Pas rayés. Comme moi, ça tombe bien ! Il n’y a pas à se tromper, c’est son premier en solo.

Enfin, solo dans le sens où il a tout composé et qu’il joue une palanquée d’instruments : guitares, ukulele, clarinette, cuillères, theremin, kalimba, etc. Mais c’était à prévoir, Cédric a invité des ex et des actuels “Rayés”, un “Rupin”, et d’autres voisins encore, à l’accompagner dans son tour de musique. Neuchâtel est une grande famille il est vrai.

Tout Cédric VUILLE est là, son monde sonore, ses préférences musicales, celles dont il a déjà fait profiter L’ENSEMBLE RAYÉ, comme le ska, le reggae, diverses musiques folkloriques, le théâtre, le cirque, mais agencées, travaillées et repensées à travers un prisme bien personnel qui privilégie le sourire, la joie, la mélancolie aussi parfois mais sans mélo, juste rêveuse, la bonne chère, l’apéro, les promenades en villégiature, les singularités du quotidien, pas loin d’un TATI, d’un FELLINI, d’un SATIE, d’un MARCŒUR ou du PENGUIN CAFE ORCHESTRA…

Vous aviez aimé le Skaggae, ou bien le Ska Tagliatelle, des Rayés ? Vous aimerez le Skaroll, le Skanimé et le Polkaggae de Cédric VUILLE, et vous goûterez sans effort le Klezmer Spaghetti. Venez chanter Sur le tipi, et on ira tous Casser le bar’rag avant de s’effondrer sur Le Divan de la Diva.

Des Pas rayés, c’est un vrai cirque d’animations tendres et dégingandées, une fanfare de jouissances qui ne coûtent rien, une bonne claque aux mauvaises humeurs, que sais-je encore ?

Il faisait gris aujourd’hui, mais ce disque a le pouvoir de faire mentir la météo, quitte à faire entendre aussi sa voix. On n’est pas rancunier, chez les Rayés…

Stéphane Fougère

Site Web : www.ensembleraye.ch
Label : http://inpolysons.free.fr

(Chronique originale publiée dans
TRAVERSES n°16 – novembre 2004)

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.