Clément OURY – La Tête dans le Mur

55 vues
Print Friendly, PDF & Email

Clément OURY – La Tête dans le Mur
(Vlad / Inouïe Distribution)

Compagnon de musique de Tony GATLIF, de THE DO, de Yael NAIM et de SOVIET SUPREM, Clément OURY est avant tout un touche à tout qui réussit tout de ses projets et de ses collaborations. Compositeur, arrangeur, ingénieur du son, co-fondateur de la fanfare serbe ZIVELI ORKESTAR, ce multi-instrumentiste de formation classique, violon et tuba, a aussi collaboré avec l’Orchestre Philharmonique de l’Oise, le projet SHANTEL & BUCOVINA CLUB, le quatuor AALMA DILI, le MAZERG ORKESTRA et Émily LOIZEAU.

De fait, la route de Clément OURY aurait pu être déjà toute tracée, de projets en collaborations, dans un tourbillon ronronnant, rassurant et sans fin. Cela va durer jusqu’à ce que l’idée de donner naissance à sa propre musique survienne dans la tête bien faite de Clément OURY. Après une longue période de réflexion, il finit par faire appel à sa longue expérience artistique ainsi qu’à son inspiration pour faire émerger un premier album solo reflétant les émotions de la vie.

Et le voilà parti sur les traces musicales de lui-même, glanant ici un souvenir, là une joie et ailleurs encore un tressaillement de cœur. Alchimie délicate et complexe, délicieuse et subtile, la magie harmonique opère. Riche de toutes ses rencontres, l’étourdissant bâtisseur sonore qu’est Clément OURY synthétise son propre édifice musical et instrumental, unique et onirique.

Nous voici emportés dans des mélodies savoureuses aux accents bruitistes, odes empruntés aux chants discrets mais tenaces du quotidien, quand on l’écoute bien. C’est un voyage aussi immobile qu’émouvant du côté des Balkans, de la Grèce et des plaines d’Anatolie. On le surprend même à explorer avec gourmandise des territoires plus mystérieux et atmosphériques proches d’un John SURMAN.

Mais à d’autres moments entêtants, on pense aussi aux harmonies rotatives et minimalistes d’un Steve REICH ou d’un Philip GLASS. On oscille continuellement entre l’aérien et l’énigmatique, l’évidence et la surprise, le simple et l’imbriqué, la tendresse et l’humour.

Et c’est bien, c’est cool, parce qu’on sent tout le plaisir du compositeur de donner tout à l’auditeur, non seulement tout de lui-même mais surtout tout de la musique.

Frédéric Gerchambeau

Pages : https://clementoury.bandcamp.com/releases

www.facebook.com/ouryclement

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.