CORDE OBLIQUE – I Maestri del Colore

Print Friendly, PDF & Email
CORDE OBLIQUE – I Maestri del Colore
(Infinite Fog)

Après l’excellentissime Per la Strade Ripetute sorti en 2013, voici donc que paraît I Maestri del Colore, le sixième album de CORDE OBLIQUE. En fait, on ne sait plus très bien quelles nouvelles louanges adresser à ce projet musical tant CORDE OBLIQUE a déjà concentré sur son nom de qualificatifs pétris d’admiration.

C’est en 2005 que Riccardo PRENCIPE, guitariste et professeur d’histoire de l’art, se lance dans le pari fou dans réunir dans une même formation le néo-classicisme, le folk, et l’heavenly music. Emporté dans son élan, nous aurons même droit à de la musique baroque, romantique, tzigane, hispanique voire même flirtant avec le rock progressif.

C’est cet éclectisme tous azimuts qui laisse pantois l’auditeur, d’autant que quel que soit le style abordé, la musique de CORDE OBLIQUE reste d’une qualité stratosphérique. Cela explique que la formation ait été applaudie un peu partout en Europe. La formation a même accompli une tournée triomphale en Chine en 2015.

Il faut dire que Riccardo PRENCIPE n’hésite pas sur les moyens afin de conférer le maximum de beauté à ses compositions. C’est en effet quatre voix féminines sublimes qu’il avait rassemblées, celles de Floriana CANGIANO, Caterina PONTRANDOLFO, Lisa STARNINI et Annalisa MADONNA, sur son précédent album. Cela continue sur la même lancée avec ce nouvel I Maestri del Colore.

Écoutez donc A Fondo Oro qui derrière des accents délicieusement balkaniques nous fait fondre par ses chœurs féminins. Ou encore I Sassi Di Matera, où la voix de Denitza SERAPHIMOVA, alias IRFAN, nous transporte ailleurs, tout simplement. Mais il n’y a pas que des voix sur I Maestri del Colore, il y a aussi du oud, du ney, du violon, de la flûte tibétaine, tout un monde d’instruments joués avec une grâce extrême et propre à extasier jusqu’aux plus blasés.

Ma-gni-fique !

Frédéric Gerchambeau

Site : www.cordeoblique.com

Label : http://infinitefog.ru/

 

 

 

Laisser un commentaire