Cut Chemist Presents Funk Off Featuring VOX POPULI! and PACIFIC 231

Print Friendly, PDF & Email
Cut Chemist Presents Funk Off Featuring
VOX POPULI! and PACIFIC 231
(Rush! Production)

Un livret de 16 pages en anglais expliquant et retraçant le parcours de VOX POPULI! et leur ami Pierre JOLIVET (PACIFIC 231), qui sont toujours en activité, accompagne ce CD publié d’abord dans une édition japonaise avec 3 titres bonus, puis dans une édition américaine. Ce projet regroupe des morceaux conçus entre 1982 et 1985 dans un univers expérimentalo-industriel-ludique-cold pas franchement funk.

À retenir, les débuts qui se font avec une voix féminine scandant ‘1, 2, 3, 4, 5, 6, 7’ sur Bala Mala supporté par une basse ronronnante et ronflante accompagnant des zigouillis, des samples d’interventions ponctuelles de paroles, de gens s’exprimant lors de manifestations d’ordre divers.

Puis sur Mind, le ton est froid, voix, rythmes saccadés, sample d’un film réaliste des années 1930 ou d’un documentaire/discours politique ? Voix retravaillées. Le tout dans une ambiance synthétique répétitive minimaliste du début des 80’s et des paroles du type « every day I die ». Idéal pour la musique d’un film imaginaire.

L’humour est bien là. Exemple avec l’interlude de PACIFIC 231 où on entend un extrait radio ou TV d’un journal où il est question de perte potentielle de 750 000 camemberts.

Ou bien avec Funk off, morceau presque dansant, la rengaine restant en tête sur une rythmique répétitive minimaliste où l’on perçoit des borborygmes et des paroles comme « écoutez la lecture sans répéter ».

Ou encore Megamix, rappel des chansons pipi-caca de notre enfance avec voix retravaillées « pour s’entendre réclamer à chaque fois du bloubiboulga » « Scoubidou bidou j’ai du poil partout » sur l’air de J’ai du bon tabac.

I, The Mad : lugubre, synthétiseur, voix sombre, lancinante. Alternative fresh : basse en avant rythmant de manière endiablée ce morceau.

Sur les rochers du fleuve : petits rythmes exotiques, ambiance ethnique.

Chabman : musique synthétique enivrante.

PACIFIC 231 s’affirme avec Mass Male : boîte à rythmes, sons stridents et cinglants en fond, voix inaudible.

Radio Moscou/Satyriasis : musique froide. synthétiseur, rythmes, voix dans l’esprit de CABARET VOLTAIRE, DAFT, KRAFTWERK, CLOCK DVA… 

Ma douce amie : comptine nostalgique, lente et ténébreuse.

La majorité des titres retenus sont l’œuvre de VOX POPULI! : 15 sur les 23. VOX POPULI! et PACIFIC 231 se complètent. PACIFIC 231 propose ici son meilleur travail à mon sens loin de ses expérimentations bruitistes ou plus ambiantes qui arriveront plus tard. Aucune faiblesse.

Quant à la sélection des débuts de VOX POPULI!, elle permet de remettre au goût du jour des titres méconnus, oubliés, inconnus à tort. Bravo à DJ CUT CHEMIST d’avoir permis cette sortie.

Olivier Degardin

Sites : https://www.facebook.com/POPULIiVOX

http://cutchemist.bandcamp.com/album/cutchemist-
presents-funk-off-featuring-vox-populi
and-pacific-231

(Chronique originale publiée dans
TRAVERSES n°34 – janvier 2014)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.