DE TIAN – Transcriptome

25 vues
Print Friendly, PDF & Email
DE TIAN – Transcriptome
(Discus Music)

Dès les premières mesures, tout est dit, annoncé, proclamé. Ce Transcriptome de DE TIAN sera détonant, rythmé et de haute volée. Il faut dire qu’on a affaire en la matière de musiciens à la fois chevronnés et habitués du hors-piste. La norme, ce n’est décidément pas pour eux. Mais quand ils prennent la tangente pour aller voir ailleurs, ils font ça avec un art consommé et qu’ils distillent sans compter dans cet album à l’étrangeté parfaitement maîtrisée.

On comprend mieux quand on nomme les musiciens en question. À tout seigneur, tout honneur, citons donc d’abord Martin ARCHER, qui en multi-instrumentiste accompli, joue aussi bien du saxophone, de la clarinette, de la flûte ou des claviers, officie au sein de rien moins qu’ORCHESTRA OF THE UPPER ATMOSPHERE et COMBAT ASTRONOMY, et qui, excusez du peu, a également fondé le label Discus Music. Citons aussi Paul SHAFT, un baroudeur patenté des musiques expérimentales, et qui officie à la guitare, à la basse, aux synthés et aux percussions ethniques. Citons enfin Paul HAGUE, un autre patrouilleur émérite des sentiers hors-pistes, et qui jouent en expert de toutes sortes de percussions.

Les origines de DE TIAN remontent à 1978, quand, après une série de désillusions concernant la New Wave et l’émergence de la Synth Pop, Paul SHAFT quitta 2.3, un groupe en pointe de la New Wave de Sheffield pour tenter de former un groupe de musiciens intéressés dans le dynamitage des règles. C’est ainsi qu’il recruta à l’époque Paul HAGUE, qui était à la fois roadie et percussionniste dans 2.3.

DE TIAN a toujours employé en concert un énorme attirail d’instruments allant des plus conventionnels, guitares, cuivres, percussions, aux plus inhabituels, voire même aux plus étranges. Depuis ces temps héroïques, la formule est restée la même : rythmes taillés dans l’improbable, mélodies ciselées dans le bizarre, et climats tenant à la fois de la jungle profonde et la planète Mars.

Désormais, DE TIAN est devenu un trio, avec l’arrivée de Martin ARCHER, une recrue de poids et de la plus belle eau dans le domaine de l’expérimental. Et il suffit d’écouter Transcriptome pour être assuré que ces trois-là s’entendent à merveille quand il s’agit d’aller toujours plus loin dans l’inexploré tout en restant solide sur ses bases.

Si l’aventure vous tente, accrochez-vous bien, mais c’est là du travail d’orfèvre, du diamant sonore… mais du diamant brut, très, très brut !

Frédéric Gerchambeau

Page : www.facebook.com/pages/category/Musician-Band/De-tian-188018282130364/

Page label : https://discusmusic.bandcamp.com/album/transcriptome-93cd

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.