Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

7° Festival Ambient de Paris

septembre 26 @ 19 h 00 min - 22 h 30 min

Print Friendly, PDF & Email

La 7° édition du festival ambient de Paris témoigne une fois de plus de la richesse et de la diversité de ce style peu connu du grand public .

– AFALFL nous fera découvrir le live coding, de la musique générée par informatique.

Né en Mauritanie, Mamady Diarra (alias AFALFL) est basé à Paris. Après des études de sciences sociales et humaines, il décide de se concentrer sur ses passions, la musique et les arts numériques : cet ancien DJ et bassiste trouvera in fine sa voie dans le Live Coding. Discipline peu connue du grand public, mais s’épanouissant au sein d’une communauté bouillonnante à travers le monde, le live coding présente toutes les caractéristiques d’une réelle performance instrumentale. Il combine musique algorithmique et improvisation.

Le code source sera projeté sur écran, permettant au public d’apprécier les changements et les manipulations en direct de la musique et des visuels de AFALFL. Mais c’est avant tout par sa musique ambient que AFALFL nous fera voyager.

Il travaille actuellement à la sortie de son deuxième album solo.

Un extrait Youtube (ambient) de sa récente participation à un marathon musical réunissant les codeurs pour la nouvelle lune :

– Zann, nous avait tant enchanté lors de la précédente édition, que c’est tout naturellement que nous le représentons au public parisien. Sa musique ambient assez reliée à l’école américaine Steve Roach/Robert Rich au niveau des tessitures synthétiques, se démarque pourtant par une touche vraiment émouvante provenant de son chant et sa guitare. Ce souffle d’intense humanité se retrouve dans son dernier album “Music to Remember” (mars 2020)

Zann : Music to remember
https://zann.bandcamp.com/album/music-to-remember

– Ujjaya clôturera cette édition, par une séance de ciné-concert. Il illustrera musicalement le film Nosferatu de Friedrich Murnau, premier film d’horreur de l’histoire du cinéma (1922).

Son instrumentarium mettra l’Afrique à l’honneur : harpes rares et sacrées, tambours d’eau, krin (une percussion qui sert à communiquer à travers la forêt), olifant mais aussi informatique accompagneront le frisson des images.

A noter que le public entendra ici jouer en direct son futur album de collaboration avec l’Argentin Bleak Fiction (alias Ezequiel Lobo) responsable des nappes de synthétiseur subtiles et tendues.

Ujjaya : Jengi
https://syrphe.bandcamp.com/track/jengi

Le festival se tiendra à la Maison verte, un temple protestant, au 127 rue Marcadet à Paris 18°, métro Jules Joffrin .

Le prix du billet sera de 20 euros / TR étudiant chômeur 15 euros, sur place uniquement (espèces ou chèque)
La réservation est conseillée à hery.ujjaya@gmail.com / 06.41.36.10.52
Un buffet sera disponible sur place avec de la nourriture indienne (samossas vegans et non vegans, gâteaux) et des boissons non alcoolisées (jus de coco, jus de mangue, sodas).

– Il sera demandé au public de venir masqué .
– Le temple se trouvant dans une résidence il ne sera pas possible au public de s’attarder dans la cours après le festival afin de ne pas gêner les habitants.

Détails

Date :
septembre 26
Heure :
19 h 00 min - 22 h 30 min
Catégorie d’évènement:
Site Web :
https://www.facebook.com/events/3511627605513916

Lieu

Frat La Maison Verte
127-129 rue Marcadet
Paris, 75018 FR
+ Google Map

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.