FORGAS BAND PHENOMENA – L’Axe du Fou / Axis of Madness

Print Friendly, PDF & Email
FORGAS BAND PHENOMENA – L’Axe du Fou / Axis of Madness
(Cuneiform / Orkhêstra)

L’histoire musicale de Patrick FORGAS est jalonnée de changements de direction, de trous et d’instabilité dans les formations qui l’ont entouré. Et pourtant, aussi extraordinaire et contradictoire que cela puisse paraître a priori, l’histoire musicale de Patrick FORGAS est tissée dans une réelle continuité, celle de la passion.

C’est à 18 ans que ce batteur virtuose découvre le deuxième album de SOFT MACHINE. Sa vie va en être définitivement changée. Il a trouvé sa voie, sa raison d’être musicale et désormais il va tracer son chemin d’existence pour et par cette musique, sa spontanéité, son inventivité et sa liberté. Nous sommes au milieu des années 1970 et c’est l’époque pour Patrick des petits groupes où l’on se forme, où l’on éprouve ses limites et où on dépasse celles qu’on nous impose. C’est aussi l’ère des premières démos, faites comme on peut, des bouts de ficelle harmoniques avec lesquels on espère décrocher la lune. Et parfois, ça marche.

En 1977, Patrick FORGAS voit une de ses démos transformée en album par la grâce d’un label tout juste nouveau-né, Gratte-Ciel. Pas si bête de monter sur un gratte-ciel pour décrocher la lune ! Mais le vrai conte de fée de ce premier album, ce sont les musiciens qui ont joué avec Patrick, tout simplement la crème du gratin des musiciens français du moment, venant notamment de MAGMA et de ZAO ! Avec un tel départ-canon, la carrière de Patrick FORGAS ne pouvait que perdurer et embellir. Et exactement ce qu’elle a fait jusqu’à maintenant, et son tout nouvel album intitulé L’Axe du Fou / Axis of Madness n’est qu’une preuve de plus que la passion peut faire des miracles, même après quarante ans de carrière.

Il faut dire la stabilité du groupe qui entoure désormais Patrick FORGAS l’a énormément aidé à mettre au point cet opus à la fois exigeant, voire carrément ambitieux et purement jouissif. C’est en effet la première chose qu’on remarque en écoutant L’Axe du Fou / Axis of Madness, le plaisir évident et très communicatif des musiciens. Ce n’est qu’ensuite qu’on prend conscience de la beauté constante, et parfois d’une légèreté inconsistante, de la musique, de la perfection du jeu des musiciens et de la montagne technique que représente chacune des quatre longues compositions qui forment cet album.

En fait, à l’écoute, cet opus n’est pas de tout repos. Ça monte, ça descend, ça accélère, ça ralentit et souvent ça s’enchevêtre complètement. Mais on n’a pas une seule seconde envie de lâcher prise, d’autant que le mixage très élaboré fait qu’on se sent réellement au milieu des musiciens. On les encourage, on applaudit intérieurement, on joue presque avec eux.

Et quand viennent les dernières notes, on est content comme eux d’avoir parcouru les quatre longues plages musicales et d’avoir ressenti toutes les émotions qu’elles nous réservaient.

Si vous n’aimez pas le jazz-rock orchestral, faites-vous offrir L’Axe du Fou / Axis of Madness. Car c’est un vrai cadeau pour les oreilles.

Frédéric Gerchambeau

Site : http://forgasbp.online.fr

Label : www.cuneiformrecords.com

(Chronique originale publiée dans
TRAVERSES n° 26 – août 2009)

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.