GONG – The Peel Sessions (1971-74 Pre-Modernist Wireless on Radio)

Print Friendly, PDF & Email
GONG – The Peel Sessions (1971-74 Pre-Modernist Wireless on Radio)
(BBC Worldwide Ltd / Strange Fruit)

Sans doute à la suite d’imprévisibles perturbations météorologiques dans la stratosphère, il est arrivé que les émissions diffusées sur le canal anarcho-psychédélique Radio Gnome Invisible se retrouvent sur la même longueur d’ondes que la très respectable BBC Radio anglaise, avec un sucre s’il vous plaît ! Forcément, les auditeurs ont dû crier au scandale en écoutant ces sons envahisseurs créés par des “docteurs d’octave”, ces suggestifs murmures spatiaux et ces élucubrations pataphysiques à la gloire d’une planète peuplée de lutins verts… À en croire ce disque, ce genre d’incident s’est reproduit au moins à trois reprises entre 1971 et 1974. Dûment enregistrées, préservées de l’usure du temps, les preuves sont là : GONG avait un complice sur place, un certain John PEEL, tellement récidiviste qu’on n’a même pas cru bon de le licencier à l’époque ! La révolution n’a sans doute pas été télévisée, mais on l’a entendue sur la radio anglaise !

Autant vous rassurer, ces passages répétés chez les collets-montés britons n’ont pas annihilé le sens (ou plutôt le non-sens) de la turbulence anarchiste du GONG ! De toute façon, la clique à Daevid “l’Alien” est connue pour avoir eu un personnel fortement changeant et renouvelé entre 1974 et 1974, et ces trois sessions radio l’illustrent on ne peut mieux, comme l’avait déjà fait du reste le Live etc. sorti à la grande époque.

Du reste, la session de 1974 nous était déjà en partie connue, puisque Radio Gnome Invisible et Oily Way (qui regroupe en fait les morceaux Flute Salad, Oily Way, Outer Temple et Inner Temple, qui se sont toujours enchaînés) figuraient précisément dans le Live etc. Gageons qu’ils ont été reproduits ici par souci de cohérence thématique, d’autant que ce CD contient un autre enregistrement de la même session qui n’avait pas été inclus dans Live etc., à savoir le faux inédit Captain Capricorne Dream Saloon, qui n’est autre qu’une suite synthético-planante regroupant Castle in the Clouds et le 6/8 Tune qui figuraient au répertoire scénique de GONG à cette époque.

Au moins cette BBC session de 1974 est-elle ici reconstituée en intégralité. Sa particularité est que Daevid ALLEN, Didier MALHERBE, Steve HILLAGE, Tim BLAKE et Mike HOWLETT y sont exceptionnellement rejoints à la batterie par Rob TAIT (qui avait joué sur l’album Joy of a Toy de Kevin AYERS), et par une certaine Diane BOND, qui remplace Gilli SMYTH au chant féminin, ce qui nous vaut une version d’Oily Way encore plus truculente que sur Angel’s Egg !

La session de mai 1973 est la plus longue, mais pas la plus inédite, loin s’en faut, puisqu’elle a été conçue à partir de l’enregistrement du fameux concert de GONG au Bataclan la même année, concert réputé pour avoir duré trois heures, et dont le label Mantra avait déjà publié quelques extraits sur son Live au Bataclan 1973, sorti en 1989.

On y retrouve ici les versions de You Can’t Kill me et de Zero the Hero and the Orgasm Witch (variation de Zero the Hero and The Witch’s Spell, comme chacun s’en sera douté…), tous deux également inclus dans Live etc., avec en plus le faux inédit Crystal Machine (eu fait une version improvisée d’Other Side of the Sky) et le Radio Gnome Direct Broadcast, qui est le même que celui qui introduit l’album Camembert électrique, et plus généralement tous les concerts de GONG. C’est dans cette session que l’on trouve la formation la plus célèbre du GONG, soit celle réunissant les déjà nommés ALLEN, MALHERBE, HILLAGE, BLAKE, HOWLETT, mais aussi Gilli SMYTH et Pierre MOERLEN.

De fait, la plus inédite et la plus singulière de ces sessions BBC est assurément la première, datée du 9 novembre 1971, qui réunit peu ou prou la formation de l’album Camembert électrique ; Daevid ALLEN, Gilli SMYTH, Didier MALHERBE, Christian TRITSCH, Pip PYLE, accompagnés pour l’occasion par Mister Kevin AYERS en personne ! Ce dernier n’a fait qu’un passage éclair dans GONG, aussi tient-on là une archive qui ravira les fans assidus en quête de “moments” rares.

Le répertoire de cette session est lui aussi inattendu. De cette session 1971, on ne connaissait en fait que la version de Clarence in Wonderland, auparavant publiée dans la compilation The Mystery and The History of the Planet GONG (1989). Il s’agit en fait d’une chanson du répertoire de Kevin AYERS, ici jouée par le GONG, avec un Daevid ALLEN qui fait joyeusement le con au “backing vocals”, au point d’en déconcentrer un poil le “lead singer” AYERS, qui manque de peu le fou-rire ! MALHERBE s’y amuse aussi beaucoup au sax.

Les deux autres morceaux de cette session 1971 n’avaient encore jamais été publiés sur disque ; il s’agit du rare Magick Brother, morceau qui figurait sur l’album éponyme (officiellement le premier de GONG, mais artistiquement plus proche de l’univers soliste de Daevid ALLEN), et de Tropical Fish/Selene, la suite qui clôture Camembert électrique, ici jouée dans une version encore plus “dynamitée”. Ça vaut son pesant de cacahuètes, même si le son de cette session est un peu en dessous des standards d’écoute auxquels nous ont habitués les disques live de la BBC.

Pour les amis des Pot-Head Pixies, ces PEEL Sessions constituent donc un complément indispensable aux albums live de GONG déjà parus et donnent un assez bon aperçu du climat anarcho-hédoniste propre au GONG, et de ses performances imprévisibles, tout autant improvisées que ritualisées. Would You like Another Cup of Tea ?

Stéphane Fougère

PS : On peut retrouver une bonne partie de ces sessions BBC dans le récent coffret Love from the Planet GONG : The Virgin Years 1973-75. Seule la session de 1971 (et pour cause…) reste exclusive à ce CD.

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.