Guigou CHENEVIER – Le Batteur est le meilleur ami du musicien

52 vues
Print Friendly, PDF & Email
Guigou CHENEVIER – Le Batteur est le meilleur ami du musicien
(In Poly Sons / Musea)

Bienvenue amis auditeurs dans ce séminaire de réflexion à l’usage des défenseurs d’un « art musical sempiternel » (sic). Nous souhaiterions par la présente attirer votre attention sur un fléau psycho-social dont souffrent suffisamment de gens pour ne plus être passé sous silence. C’est pourquoi l’objet de notre débat sera le suivant : comment, quand on joue de la batterie, se faire aimer des musiciens ? Comment leur faire comprendre qu’un batteur n’est pas qu’une simple articulation mécanique plus ou moins pesante, bruyante et rasoir, bref qu’un batteur, avec son instrument, est capable de générer des phrases musicales, des lignes mélodiques, et qu’il peut, donc,… euh… comment dire… (allez, on se lâche !) : composer ?

Bien sûr, nous sommes conscients que certains trouveront cette affirmation effrontée et de nature à générer des réflexions on ne peut plus existentielles qui peuvent mettre en danger les fondements même de l’ordre moral et les règles de la vie sociale dans le milieu des musiciens ! Mais au simple nom des droits de l’homme musicien, il est plus que temps d’apprendre à traiter chaque musicien sur un pied d’égalité quel que soit son instrument.

C’est pourquoi, en cet instant, nous devons saluer le courageux combat un rien suicidaire d’un batteur, un vrai, qui ose déclarer brutalement à la face du monde : « …je considère mon rôle de batteur non pas seulement comme celui de “gardien du rythme” mais aussi comme celui de mélodiste et de compositeur. »

Et d’avouer, sans visière : « Ce n’est pas d’aujourd’hui que je pense ma place de batteur en ces termes. »

Et de fournir d’éloquentes pièces à conviction ! Souvenez-vous : Sololo Brigida, Un Apres-midi au zoo, etc., chez ÉTRON FOU LELOUBLAN. C’était lui ! Sans parler des BATTERIES, d’ENCORE + GRANDE, de VOLAPÜK…. Le parcours de cet homme en témoigne sans relâche : on peut être batteur et générer des phrases musicales, tisser des lignes mélodiques, créer, tel un peintre, sa propre palette de couleurs et ainsi contribuer fortement à l’existence d’une composition.

Toutefois, aujourd’hui encore, il y en a qui ne veulent pas comprendre et qui continuent à répandre l’idée reçue qui veut que, pendant un solo de batterie, « tout le monde (doit aller) boire un coup au bar, tellement c’est chiant ». Aussi, devant les moqueries persistantes et les morgues insistantes, Guigou s’est fendu d’une pétition en forme de pièces pour batterie qu’il a envoyées à plusieurs personnes dans le monde entier de manière qu’elles puissent construire un authentique morceau de musique en tirant parti de ses propositions rythmiques.

Cette pétition a déjà été signée par bon nombre d’artistes téméraires : Momo ROSSEL, Kevin NORTON, Lars HOLLMER, Kenji HITOKEN, Jean DERÔME, Nick DIDKOVSKY, Jonathan THOMAS, Rick BROWN. Tous ont contribué à l’embellissement de cette pétition discographique à grands renforts de violon, guitare, basse, accordéon, boîte rythmique, vibraphone, marimba, casserole, appeau, xylophone, guimbarde, cloche, glockenspiel, ventilateur portatif, etc.

Les univers musicaux des musiciens sollicités sont d’autant plus identifiables que Guigou CHENEVIER a fait l’”inquantifiable” effort d’écrire chaque morceau de batterie en fonction des caractéristiques esthétiques de chacun. On regrette un peu le faible taux de participation des chanteurs / chanteuses, mais il faut tout de même saluer la ténacité de quelques irréductibles toujours prêts à risquer leur nom : HACO, Han BUHRS, Shirley Anne HOFFMAN et Sue GARDNER.

D’autres ont été sollicités mais n’ont daigné répondre. Si toutefois la forme prise par cette pétition vous agrée et vous convainc, vous pouvez, auditeur musicien, soumettre votre “confection” sur la pièce “nue” que Guigou a laissée en fin de disque. En espérant qu’une bonne âme saura l’habiller comme elle le mérite. Car de nos jours, on n’a plus le droit de laisser un solo de batterie à l’abandon ! Nous vous remercions de votre attention…

Stéphane Fougère

Pages label : http://inpolysons.free.fr

https://inpolysons.bandcamp.com/album/guigou-chenevier-le-batteur-est-le-meilleur-ami-des-musiciens

(Chronique originale publiée dans
TRAVERSES n°15 – juin 2004)

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.