INTERZONE – Deuxième Jour

42 vues
Print Friendly, PDF & Email
INTERZONE – Deuxième Jour
(Barclay)

Deuxième Jour est le deuxième (normal !) album du duo formé par le joueur de oud syrien Khaled Al JARAMANI et Serge TEYSSOT-GAY, guitariste du groupe de rock NOIR DÉSIR. Après un premier CD de toute beauté qui marquait la rencontre entre les deux musiciens, ce Deuxième Jour bénéficie de la présence plusieurs invités rencontrés lors des sessions à Alep, en Syrie, de “Maqams et créations” en 2005, initiées par la fondation Royaumont, et de compositions toujours aussi passionnantes et envoûtantes.

D’autres cordes se glissent cette fois dans les errances du duo entre le oud et la guitare électrique : celles de Gilles ANDRIEUX (saz et kamantché), spécialiste des musiques turques, de Gaguik MOURADIAN (kamantché) et de Mohamed OSMAN (bouzouk). Les percussions de Bijan CHEMIRANI (zarb, daf, cruche, tambour gnawa et bendir) viennent épicer quelques titres, et le chant classique de l’Iranien Tari AKHBARI s’invite sur deux titres (Baiati et Requiem).

Les improvisations vocales chaleureuses de la chanteuse syrienne Noma OMRAN viennent apporter une émotion et une beauté supplémentaire dès l’ouverture, Sounounou, puis dans Joumouth et les deux derniers titres, Asian Road et Indian Raga.

Chaque titre (même sans Noma OMRAN) est une petite merveille pleine d’émotions et méditative, telle cette Syrian Dance très électrique, ce chœur grave et renversant dans L’Effroi… et ce Requiem où se rejoignent le chœur, avec Noma OMRAN, et les vocalises de Tari AKHBARI.

Avec ce Deuxième Jour, INTERZONE nous offre une musique intemporelle qui défie le temps autant que les frontières instrumentales et culturelles.

Sylvie Hamon

Page : http://sergeteyssot-gay.fr/bands/interzone/

 

(Chronique originale publiée dans
ETHNOTEMPOS n°29 – janvier/février 2007)

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.