Issa SOW – Doumale

Print Friendly, PDF & Email
Issa SOW – Doumale 
(Homerecords)

À quoi tiennent le talent, la reconnaissance et la célébrité ? Souvent à si peu. Et Issa SOW en est la parfaite illustration. Issa Mbaye Diary SOW, né en 1947 à Talbakhlé, n’est qu’un modeste berger parmi les autres modestes bergers du Sénégal quand il profite, tout jeune, de la pâture de son troupeau pour s’essayer au riti (encore appelé nianiooru), une passion transmise par son oncle. Peu à peu, il se perfectionne sur cette sorte de violon monocorde dont la caisse de résonance est couverte d’une peau et en tire des sonorités de plus en plus mélodieuses et surtout mélancoliques.

Au bout d’un moment, la passion augmentant, Issa SOW décide de ne plus se consacrer qu’à son instrument et quitte les pâturages pour s’installer en ville. Là, son immense talent est vite repéré. Et c’est ainsi que de fil en aiguille, il sera invité à rejoindre l’Orchestre National du Sénégal dans le sein duquel il restera durant 16 ans, ce qui le fera voyager dans le monde entier. Il le quittera en 2000 pour s’installer à Bruxelles. Depuis, nombreux sont les musiciens avec qui il a partagé la scène, comme Baaba MAAL et Youssou N’DOUR.

Issa SOW a aussi développé une profonde amitié avec Wouter VANDENABEELE, un jeune violoniste flamand qui joue au sein d’OLLA VOGALA et d’AMBROZIJN. C’est lui qui va œuvrer pour qu’Issa SOW ait enfin un album à son nom. Wouter VANDENABEELE résume ainsi, sobrement, sa rencontre avec Issa SOW : « LES ÎLES DE PAIX m’avaient repéré pour mon travail multiculturel avec OLLA VOGALA. Je suis parti au Sénégal pour un projet culturel qu’on a montré à l’Ancienne Belgique. On m’a présenté Issa, car en tant que violoniste, je devais absolument connaître ce grand maître du violon sénégalais. »

SOW et VANDENABEELE ont d’abord joué ensemble pendant des années avec un percussionniste avant de se lancer dans le projet Bruxelles-Dakar destiné au centre gantois DE BIJLOKE associant les musiciens d’OLLA VOGALA et des musiciens venus du Sénégal. C’est là que Wouter VANDENABEELE va aider Issa SOW à accomplir son rêve, avoir un album à son nom. Il faut d’abord que ce dernier enregistre quelques maquettes, ce qui sera rapidement fait. Ensuite, ce sera au musicien de jouer, si on peut dire. Or celui-ci possède parmi ses connaissances un atout-maître en la personne de Michel VAN ACHTER, qui n’est rien moins que le fondateur du label liégeois Homerecords et qui va soutenir ce projet en forme de pari un peu risqué.

« Pour un public occidental, le riti est un instrument étrange. Le son est très aigu, pénétrant et ensorcelant. C’est un violon qui n’a qu’une corde et cinq notes, mais qui est très expressif et plein d’émotion. L’intensité et le fait d’hypnotiser jusqu’au moment de l’explosion rappellent ALI KHAN, même si musicalement, c’est fort différent. Au début, il faut s’adapter à ce son particulier. Mais moi en tout cas, j’en suis devenu accro ! » explique Wouter VANDENABEELE.

Et pour entourer Issa SOW, Michel VAN ACHTER et Wouter VANDENABEELE vont inviter sur l’album parmi les plus grands chanteurs du Sénégal : Oumar KA, Fadel SOW, Malick Pathé SOW, Mola SYLLA et Abou DIOUBA. Et n’oublions pas Serigne M. GUEYE aux percussions, Bao CIOSSOKO à la kora et Tom THEUNS à la guitare.

Bref, Doumale est un album unique en son genre, aux sonorités assez inhabituelles, mais c’est surtout un album particulièrement beau, vrai et profond.

Frédéric Gerchambeau

Page : https://homerecordsbe.bandcamp.com/album/doumale

Site : http://homerecords.be

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.