KROAZHENT – 20 (Best of)

Print Friendly, PDF & Email
KROAZHENT – 20 (Best of)
(De Bretagne et d’ailleurs / Coop Breizh)

Au début des années 1990, les médias profitent de la longévité et du succès d’Alan STIVELL, de TRI YANN et de la création de l’HÉRITAGE DES CELTES par Dan AR BRAZ, qui réunit 75 musiciens sur scène, pour lancer une “nouvelle vague celtique” que le vent breton nous amène rapidement dans les grandes salles parisiennes. Cette nouvelle vague donne alors naissance, à Paris et dans sa banlieue, à la formation d’une multitude de groupes qui s’inspirent des musiques celtiques, souvent bretonnes et irlandaises. KROAZHENT fait partie de ces gouttes que la vague a lancées et qui se sont bonifiées avec les années comme le bon vin.

Formé en 1995 au Ti Jos, célèbre crêperie du quartier Montparnasse, KROAZHENT (croisée des chemins), qui se définit comme groupe « folk évolutif d’inspiration celtique », écume les festoù-noz à Paris et en région parisienne. Son succès l’amène dans les festivals bretons, notamment au Festival Interceltique de Lorient où il se produit régulièrement, ainsi qu’ailleurs en province et aussi à l’étranger. Avec la sortie de sa compilation, intitulée sobrement 20, KROAZHENT fait le point sur 20 ans de carrière, 6 CD et de nombreuses scènes.

Le plinn Kroazhent ouvre la compilation, tout en finesse et en progression, avec la guitare acoustique et la flûte, puis basse et batterie annoncent un virage rock qui prend toute son ampleur avec les bombardes sans déstabiliser les danseurs. Il est suivi par une superbe version de la gwerz Eliz Iza. Les quatre premiers morceaux sont issus des deux CD 4 titres des débuts, Extraits et 60, aujourd’hui épuisés. Ils donnent déjà une bonne idée de la subtilité des arrangements du sextet, entre folk et rock progressif, servis par une instrumentation diversifiée : bombardes, biniou kozh, tin whistles, flûtes traversières, guitares électrique et acoustique, dulcimer, bodhran, basse, batterie et clochettes tibétaines.

Après dix ans de carrière et quelques changements de personnel, KROAZHENT sort un CD 13 titres, Avance rapide. Un clavier vient en renfort avec quelques invités (chant, guitare, harpe celtique, violoncelle, percussions) ainsi qu’une production terriblement efficace qui met parfaitement en valeur la musique du groupe. Les cinq titres choisis pour figurer sur la compilation des 20 ans sont une alternance de danses énergiques, sur lesquelles la basse, la batterie et la guitare électrique sont davantage mises en avant, et de belles pièces plus calmes : un lament irlandais et une chanson interprétée en gaélique. KROAZHENT sait autant émouvoir que faire danser.

2007 marque un virage avec l’arrivée d’un violoniste et de programmations musclées qui donnent un nouveau son et une autre énergie à la musique du groupe, qui reste toutefois fortement électrifiée. L’album War an Hent, sorti l’année suivante et déjà épuisé, n’est représenté ici que par trois pièces, Pays Blanc, Loud ? Ya ! et War An Hent sur lequel figurent deux invités de marque : Gaël BILLIEN au chant et Frédérique PINOT à la harpe celtique, membres du groupe DESKOMP qui a fêté ses 20 ans en même temps que KROAZHENT. Vient ensuite une mazurka issue de l’album 6 titres LIFE. Les trois titres issus du dernier album Capital(e) complètent parfaitement cette compilation avec trois nouvelles danses sur lesquelles on peut apprécier quelques-uns des nombreux invités de l’album: Erwan QUINTIN au violon et les frères GUICHEN, Fred à l’accordéon diatonique et Jean-Charles à la guitare acoustique.

Pour clore cette rétrospective, KROAZHENT nous offre un nouveau titre (Rond de Saint Vincent) enregistré spécialement pour l’occasion, qui préfigure un prochain album. Devenu un septet, le groupe est composé actuellement de trois membres fondateurs (Frédéric BOUSSANGE à la bombarde et au piston, Jean-Jacques JAFFRÉDO à la bombarde, au biniou, à la gaïta, au bodhran et au tin whistle, et Jean-François PASQUIER à la basse) et des musiciens qui les entourent depuis plusieurs années (Coralie LOUARNIKA au violon, Philippe CARRÉ à la flûte traditionnelle en bois, Stéphane POINTEAUX à la guitare électrique et aux programmations et Marco BURIAN à la batterie).

Au fil des années, KROAZHENT n’a cessé d’évoluer pour le plus grand plaisir des danseurs, toutes générations confondues. À la puissance du rock et du couple biniou-bombarde s’est désormais ajoutée la transe des programmations mais violon et flûte apportent à ce rock-trad-électro une légèreté et un équilibre qui rend leur musique unique. Et sur scène, c’est de la dynamite !

Sylvie Hamon

Site : https://www.kroazhent.net/

Distributeur : http://www.coop-breizh.fr/

 

 

Laisser un commentaire