LA BERGÈRE – Étreintes

Print Friendly, PDF & Email
LA BERGÈRE – Étreintes (AEPEM)

LabergèreEtreintes

La dame n’est pas bien haute et sa voix souvent bien fragile. Mais cela n’empêche en rien Sylvie BERGER d’être une géante de la chanson traditionnelle française et d’envoûter doucement les cœurs et les âmes avec son timbre vocal si particulier.

Son premier album au sein de LA BERGÈRE, Ouvarosa, sorti en 2002 avait déjà été un choc, une révélation, un torrent d’émotions. Et déjà ses deux complices étaient à ses côtés, Julien BIGET, guitare, bouzouki, claviers et chant, et Emmanuel PARISELLE, accordéon diatonique, flûte et chant. Car LA BERGÈRE est un trio, qu’on se le dise quoi qu’on en pense. Le deuxième album de la formation, Fi de l’eau, sortie en 2006, ne fit qu’enfoncer le clou et hissa LA BERGÈRE au rang de groupe désormais mythique en son genre.

Et voici maintenant le troisième opus, Étreintes, avec une Sylvie BERGER au sommet de son art, avec les deux mêmes complices toujours aussi extraordinaires sur leurs instruments, et avec même l’étincelant Gilles CHABENAT à la vielle à roue et le somptueux Yannick HARDOUIN à la basse. Étreintes est un album plutôt court, à peine 31 minutes 03 au compteur.

Cependant ce n’est la durée qui importe ici mais la qualité de l’opus. Et là, on est servi, et même royalement. Dix chansons, dix joyaux sans aucun défaut. L’album est sans conteste plus sombre que les précédents mais Sylvie BERGER ne fait en même temps que chanter les paroles de chansons venues d’une époque où les mœurs, notamment sexuelles, étaient encore plus rudes et crues qu’en ce présent moment où la condition des femmes laisse toujours énormément à désirer.

Toutefois, Étreintes n’est pas un album de combat ou simplement revendicateur. C’est juste un formidable album, le troisième, d’un groupe extraordinaire. Non, ces chansons ne passeront jamais à la radio ou à la télévision et en encore moins sur les dance-floors. Alors il faut acheter l’album pour en savourer la magie. Exceptionnel, intense et magnifique !

Site: www.labergere.net

Label : www.aepem.com

Frédéric Gerchambeau

 

Laisser un commentaire