Nik TURNER – The Final Frontier

Print Friendly, PDF & Email
Nik TURNER – The Final Frontier
(Cleopatra Records)

Il semble inutile de présenter Nik TURNER. Son nom est associé  à des groupes comme HAWKWIND ou INNER CITY UNIT (avec notamment Dave ANDERSON vu dans AMON DUUL UK avec Guy EVANS dans les années 1980). Sa discographie est gigantesque, preuve qu’il n’est pas resté inactif pendant toutes ces années. Il a travaillé avec Helios CREED de CHROME et a aussi enregistré récemment un disque avec Youth de KILLING JOKE.

The Final Frontier est un album imprégné d’une ambiance de science fiction, comme nous pouvons  nous en douter. La pochette fabuleuse ajoute un effet visuel qui ne laisse pas de doutes à ce sujet. Les titres de certaines compositions (Interstellar Aliens, Back to the Ship) continuent de créer des images futuristes dans notre imagination. Et puis, il y a aussi et toujours une trace de son intérêt pour les mystères de l’Egypte avec un titre en particulier intitulé Calling the Egyptians.

Nik TURNER  (chant, saxo, flûte) est accompagné d’une groupe solide, prêt à le suivre n’importe où dans ses visions space et psychédéliques. Parmi les musiciens, dont certains étaient déjà présents sur son disque Space Fusion Odyssey (2015 Dimension Gate Music), il y a notamment Nicky GARRAT (guitare),  Simon HOUSE (violon), Jurgen ENGLER (synthé moog, guitare, basse), Chris LIETZ (claviers) et des invités comme Paul RUDOLF (guitare sur le lancinant The Final Frontier Part 1). C’est donc un groupe épatant composé de musiciens d’horizons divers venant d’HAWKWIND, de BRAINTICKET, de DIE KRUPPS, de PINK FAIRIES ou de UK SUBS.

Le résultat est fidèle à nos attentes, quand nous voyons pour la première fois ce disque dans le rayon consacré à HAWKWIND. Produit par JUNGLER, l’âme de TURNER est présente dans chaque composition, où l’héritage musical de HAWKWIND se fait aussi ressentir sur certaines d’entre elles: Out of Control, Back to the Ship renouent avec le passé psyché rock incandescent des premiers HAWKWIND, sans atteindre bien entendu la folie furieuse d’un Brainstorm. Cependant, les compositions sont suffisamment attractives pour se laisser prendre au jeu des ambiances et des mélodies space rock et prog.

Si vous aimez HAWKWIND, ses nombreux univers parallèles, les envolées synthétiques et spatiales parsemées de superbes interventions du saxo, de la flûte ou du violon, alors vous ne pouvez pas ne pas franchir cette frontière qui va vous faire découvrir des paysages mystérieux, mélancoliques et oniriques.

Après un Out of Control qui sonne très HAWKWIND, nous sommes happés par la beauté quasi-prog et symphonique de Interstellar Aliens (la voix fragile, reconnaissable de TURNER, le mellotron et le magnifique violon de HOUSE) qui pourrait trouver sa place dans un album de Steve HACKETT. Les ambiances psychés-prog (ses sons de synthés impressionnants et brumeux, le mellotron majestueux, la rythmique répétitive) de Thunder Rider nous ramènent encore à HAWWIND et à Hall of the Mountain Grill.

The Final Frontier est un disque ne lésinant pas sur les détails sonores, les contrastes et les nuances. C’est à la fois lumineux et obscur, grandiose et oppressant, offrant des passages rock et d’autres plus hypnotiques ou singuliers.  Tel un poème venant de l’espace, les ambiances space et psychés (Calling the Egyptians marqué par une batterie incantatoire, Stage Loop où le violon s’envole face à des “chœurs synthétiques” et une section rythmique disciplinée) finissent par rejoindre une musique planante et abstraite (l’intro flippante de Back the the Ship, ou le dernier titre Pad4 avec cette flûte qui voltige parmi des sons expérimentaux et étranges, rappelant beaucoup les premiers TANGERINE DREAM.

Nik TURNER n’a rien perdu de sa ferveur psychédélique, restant un ardent défenseur de ce genre de musique.

Ce disque contient de très beaux moments et a même le mérite de se montrer plus aventureux que certains disques récents du groupe de Dave BROCK.

Cédrick Pesqué

Sites : http://nikturner.com/
http://cleorecs.com/home/

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.