PENDEVIG : Pendevig I

Print Friendly, PDF & Email
PENDEVIG : Pendevig I
(Autoproduction)

Nouveau venu sur la scène musicale galloise, PENDEVIG est un peu plus qu’un simple groupe. L’ensemble est en effet une association de musiciens, appartenant tous à la jeune génération. On peut entre autres y rencontrer les membres de formations déjà bien installées tels que CALAN ou MABON, mais aussi des membres de groupes qui commencent à se distinguer comme VRÎ ou ELFEN. PENDEVIG comprend également une section cuivre (trombone, trompette, saxophone) ainsi qu’une section rock (guitare électrique, basse, batterie). Un poète, Lestyn TYNE, complète enfin cet ensemble.

PENDEVIG a été l’une des révélations du Festival Interceltique de Lorient 2018 à l’occasion d’une superbe prestation très aboutie compte tenue de la jeunesse du projet. Après Lorient, le collectif s’est ensuite produit dans son pays, au Festival Eisteddfod de Cardiff.

Les musiciens, dont les formations d’origine  naviguent dans des styles évoluant entre folk traditionnel, folk-rock et musique de chambre, souhaitaient fusionner ces différents genres musicaux afin de surprendre. La musique traditionnelle reste le socle de l’œuvre, mais elle se trouve mélangée à des compositions originales et confrontée à diverses influences allant du jazz au slam en passant par le rock. Les parties vocales sont, elles, uniquement en langue galloise.

Le premier titre à avoir été présenté est celui qui démarre l’album, Lliw Gwyn, et qui définit déjà bien le style. Les cassures sont nombreuses et le morceau oscille entre parties chantées, pont musicaux et poèmes déclamés. Les nombreux instruments s’accordent parfaitement dans un déferlement sonore purement réjouissant.

Sycharth tout comme Rockfield Reels reprennent ce schéma entre slam et ponts musicaux. Pendevig adopte une démarche pop-folk plus conventionnelle mais très efficace tandis que Mae’r Enaid ym Meirionnydd est lui plus traditionnel, la voix étant juste accompagnée par l’accordéon et les flûtes. Merch y Melinydd (La Fille du meunier) est une chanson dans un style jazzy cuivrée où la très jolie voix de Bethan RHIANNON fait merveille.

Alban Hefin, le dernier titre de l’album, démarre doucement aux violons et violoncelle puis le rythme s’accélère et les autres instruments se mettent en place jusqu’au final qui permet d’entendre un instrument assez peu usité, la cornemuse galloise.

PENDEVIG avait l’ambition de prouver que les musiciens gallois pouvaient faire aussi bien que leurs homologues des  autres nations celtes et la performance est bien à la hauteur du défi.

L’album se nomme Pendevig I. Espérons qu’un “Pendevig II”, de même nature, puisse voir le jour.

Didier Le Goff

Pages : https://pendevig.bandcamp.com/releases

https://fr-fr.facebook.com/PendevigBand/

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.