PRÉSENT – A Great Inhumane Adventure

Print Friendly, PDF & Email
PRÉSENT – A Great Inhumane Adventure
(Cuneiform / Orkhêstra)

Tiens, le groupe belge PRÉSENT est de retour sur le label américain Cuneiform pour son nouvel album ? Pas tout à fait. Il s’agit là d’un album live, qui plus est pas de la première fraîcheur puisqu’il contient un concert de la tournée américaine relative à l’album Certitudes entamée en 1998. Cette archive témoigne également du souvenir encore vif laissé par le passage du groupe sur le continent outre-atlantique. Ce fut à tous égards une grande aventure, aussi audacieuse que périlleuse pour un groupe européen qui peine déjà à jouer sur son propre territoire, une expérience folle et inconcevable, bref… inhumaine peut-être, surhumaine sûrement, à l’image de la musique du mentor de PRÉSENT, Roger TRIGAUX.

24 dates étaient prévues au Canada et aux États-Unis ; certaines durent être annulées pour des raisons de planning trop ambitieux, d’autres se sont tenues dans des conditions quasi surréalistes, au plus profond du fin fond du trou du cul du monde de cette Amérique profonde dont PRÉSENT peut témoigner qu’elle n’est pas qu’un leurre. Bref, « PRÉSENT aux States », c’était la version trash de Tintin en Amérique, le groupe voyageant dans un petit van sur des routes caillouteuses et poussiéreuses, une expédition exténuante et ruineuse qui s’est achevée en point d’orgue à Baltimore, MD, le 6 juin 1998.

Aguerri par plusieurs semaines de voyage, le groupe a donné ce jour-là une performance mémorable et hautement abrasive qui surpasse en énergie et en rage obsessionnelle celle de décembre 1995 en Allemagne qui fut consignée sur le premier album Live de PRÉSENT. Deux ans et demi après, le groupe a quelque peu changé de configuration : autour de Roger et de Réginald TRIGAUX ainsi que du batteur Dave KERMAN, on trouve Jean-Pierre MENDES à la basse et Pierre CHEVALIER aux claviers. L’addition de ce dernier « densifie » plus encore la palette sonore du groupe et contrebalance les fameux entrelacs guitaristiques des père et fils TRIGAUX.

On ne manquera pas non plus de remarquer la présence subreptice en fin de concert d’un certain Keith MACKSOUD, qui deviendra le bassiste attitré du groupe par la suite.

Le groupe entier semble habité par une fureur radioactive, et le répertoire balaye quasiment toute la carrière discographique de PRÉSENT, du virevoltant Delusions, issu de ce qui était alors le dernier album en date, Certitudes, à l’inévitable et toujours marquante Promenade au fond d’un canal, en passant par le non moins schizophrénique Poison qui rend fou, et deux autres morceaux déjà inclus dans le Live de 1995, Alone et Laundry Blues, eux aussi transcendés.

A Great Inhumane Adventure est non seulement un document de premier choix qui devrait combler tous ceux qui n’ont pas encore eu le loisir de voir PRÉSENT en concert et convaincre tout un chacun d’aller vivre cette expérience dès que possible, tant sa musique, toute filandreuse et labyrinthique qu’elle puisse être, se révèle dans tout l’éclat de son intensité émotionnelle sur scène.

Le seul défaut de ce document live est d’être, par définition, dorénavant un peu daté, car la formation du groupe belge s’est encore étoffée depuis (avec cuivres et violoncelle), la musique a de même gagné en puissance et en inspiration, comme en témoignent les deux disques parus sur Carbon 7, N°6 et High Infidelity. Une mise à jour live montrant le groupe au… présent (ouaf, ouaf !) serait du reste la bienvenue, avec, pourquoi pas ?, l’image en plus !

Stéphane Fougère

Label : www.cuneiformrecords.com

(Chronique originale publiée dans
TRAVERSES n°18 – août 2005)

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.