QUADRILATERE – Vol. 1

Print Friendly, PDF & Email
QUADRILATÈRE – Vol. 1
(Thödol Records)

QUADRILATERE-Vol1Thomas BARRIÈRE, Laurent ESTOPPEY, Gergely SUTO et Andrew WEATHERS sont quatre musiciens rompus aux improvisations que d’aucuns qualifieraient d’impossibles, ouverts avec curiosité à toute nouvelle expérience musicale surtout si elle les plongent dans l’inconnu et la surprise du résultat et utilisant chacun ses propres instruments et/ou techniques liées à l’informatique. Aussi, quand Laurent ESTOPPEY (cf. son CD Primaire) a proposé aux trois autres l’idée folle qui est la base de cet album, ils ont dû, j’imagine, accepter cette idée avec un sourire radieux.

Et quelle est-elle cette idée ? Chacun composera un morceau qui sera ensuite remixé successivement par les trois autres, le morceau original passant ainsi de mains en mains jusqu’à n’avoir plus qu’une vague ressemblance avec ce qu’il était à sa naissance. Inutile de dire que si le concept a été une aventure totalement hors-piste pour les musiciens, le résultat sous sa forme d’album n’est pas moins passionnant, à condition toutefois d’être très habitué aux albums hors limites.

C’est Thomas BARRIÈRE qui ouvre la bal avec un Mars durant 5’13. Qui va successivement devenir le Space Case d’Andrew WEATHERS, puis le He Degrades And Simplifies The C’ de Gergely SUTO et enfin le 1959 de Laurent ESTOPPEY. Un morceau de départ et ses trois transmutations soniques. Et il y a donc comme ceci en tout quatre morceaux originaux et douze voyages musicaux proposés à partir de ceux-ci. Et ainsi que les mathématiques le permettent, c’est aussi Thomas BARRIÈRE qui ferme le bal en assumant la troisième transformation du Is It Tomorrow Now de Laurent ESTOPPEY.

Il serait cependant totalement injuste de se focaliser sur le principe de l’album en oubliant son contenu musical. Car c’est avant tout seize explorations de la musique et du son qui sont proposées ici, sans frontières, sans concessions, jusqu’aux limites du possible. Si vous aimez ce genre d’avancées en territoires sonores totalement inconnus, voici un album indispensable. Et réjouissez-vous, car je n’ai fait ici que de décrire le Volume 1 et qu’il existe déjà un Volume 2…

Sites: http://www.thomasbarriere.com/  et http://laurentestoppey.com/
Label : http://thodol.blogspot.fr/

Frédéric Gerchambeau

 

Laisser un commentaire