R.I.P. Bill RIEFLIN

Print Friendly, PDF & Email

« Bill RIEFLIN s’est envolé de ce monde vers 18h50 au Royaume-Uni. (…)  Vole bien, frère Bill ! Ma vie est infiniment plus riche depuis que je te connais. » C’est par ces mots que Robert Fripp a annoncé le 24 mars 2020 la disparition de William “Bill” Fredrick RIEFLIN à l’âge de 59 ans seulement. Il avait été membre de la dernière formation de King Crimson, réactivé en 2014, et avait fait partie de plusieurs sommités du rock industriel.

Avant de rejoindre King Crimson, Bill RIEFLIN s’était fait connaître dans les années 1980 en tant que batteur sur la scène musicale de Seattle, où il avait rencontré bon nombre de musiciens des sphères du rock industriel, indépendant et progressif. Son premier fait d’armes notable fut notamment d’avoir rejoint le célèbre groupe de métal industriel formé par Al Jourgensen, Ministry, et le projet annexe Revolting Cocks. 

Dans les années 1990, après avoir quitté Ministry (dont il ne fut pas un membre officiel), Bill RIEFLIN avait fondé avec Martin Atkins le groupe de rock industriel Pigface. Il avait également collaboré à plusieurs enregistrements du groupe de rock industriel allemand KMFDM et avait de même rejoint les groupes Minus 5 et R.E.M., avec lequel il est resté jusqu’à sa dissolution en 2011, même si, là encore, il a toujours été crédité comme membre additionnel. Entre autres participations marquantes, RIEFLIN avait de même joué avec Nine Inch Nails, Land et Swans.

Cependant, Bill RIEFLIN ne fut pas que batteur. Il s’est aussi illustré comme claviériste au sein de projets avec son collègue et ami Chris Connelly (Ministry, Revolting Cocks), dont le disque Largo, qui contient notamment des reprises de John Cale et de Robert Wyatt. RIEFLIN avait de plus collaboré aux albums 12 (Las Vegas is cursesd), Corps électriques et The Arch de Hector Zazou.

Dans les années 2000, Bill RIEFLIN avait en outre collaboré avec Toyah Wilcox et Chris Wong au sein du groupe The Humans, auquel a collaboré également Robert Fripp.

Bill RIEFLIN avait de plus réalisé en 1999 un album solo, Birth of a Giant, sur lequel on retrouve Robert Fripp, Chris Connelly, Trey Gunn (ancien bassiste de King Crimson) et Pamela Golden, parmi d’autres. Pour la première fois, Bill RIEFLIN y fait entendre son timbre de voix ! Des improvisations expérimentales avec Fripp et Gunn issues des sessions de l’album ont de même fait l’objet d’un CD, The Repercussions of Angelic Behaviour, qui rappelle beaucoup les fameux ProjeKCts de King Crimson.

Ces albums sont parus sur le label indépendant First World Music, que RIEFLIN avait créé avec d’autres musiciens (dont Trey Gunn), et qui a publié des albums de différents projets de Trey Gunn, Jeff Greinke, Pat Mastelotto, Dennis Rea ou encore Hector Zazou.

Bill RIEFLIN est mort d’un cancer qu’il avait contracté depuis plusieurs années. Nous adressons toutes nos condoléances à sa famille. Adieu l’artiste, et merci pour tout ce que tu as fait.

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.