R.I.P. Hossam RAMZY

Print Friendly, PDF & Email

Le percussionniste égyptien Hossam RAMZY nous a quittés le 11 septembre 2019 à l’âge de 65 ans seulement. Les raisons de sa disparition restent pour l’instant inconnues. 

Natif du Caire, Hossam RAMZY avait commencé très tôt à jouer de la darbouka et des tablas, avant de se rendre en Arabie Saoudite pour apprendre les pratiques musicales des Bédouins. Sa carrière musicale a démarré en tant que batteur de jazz aux côtés du saxophoniste anglais Andy Sheppard, puis avec d’autres musiciens de jazz (Geoff Williams, notamment). C’est à cette époque qu’on lui a donné le surnom de “Sultan of Swing”. Hossam RAMZY est ensuite retourné à ses racines, les percussions égyptiennes et les rythmes de danses du Moyen-Orient, afin de leur ouvrir de nouvelles dimensions. 

Sa reconnaissance internationale s’est accrue suite à sa participation, en 1989, à l’album Passion de Peter Gabriel, qui a servi de bande originale au film de Martin Scorcese La Dernière Tentation du Christ. Une autre collaboration marquante de Hossam RAMZY fut celle qu’il a eue avec Jimmy Page et Robert Plant, pour leur album No Quarter (Unledded), et la tournée qui a suivie. Hossam RAMZY avait alors formé un orchestre de dix musiciens égyptiens qui ont grandement contribué aux nouveaux arrangements des classiques de Led Zeppelin revisités dans cet album (notamment Kashmir, qui prenait une autre dimension). 

En 1998, Hossam RAMZY a également rejoint Rachid Taha, Khaled et Faudel sur leurs concerts suivants la sortie du disque 1, 2, 3 Soleils.  

Il faut aussi mentionner sa fructueuse collaboration avec l’arrangeur anglais Phil Thornton, avec qui il a réalisé cinq disques consacrés à l’Égypte :  Eternal Egypt (1996), Immortal Egypt (1998), Enchanted Egypt (2005), Egypt Unveiled (2011) et Mystical Egypt (2017) ; et d’autres dédiés à la fameuse “danse du ventre” (Music for Belly Dancing, Belly Dance for Fitness and Fun). 

Hossam RAMZY a ainsi été sollicité pour ses talents à de multiples percussions par de nombreux artistes pop, rock et world, par exemple les Gypsy Kings, Shakira, mais aussi Susheela Raman, Gary Thomas, Loreena McKennitt, Hector Zazou, Luciano Pavarotti, etc., mais il est aussi l’auteur de nombreux disques de world fusion, dont plusieurs ont été édités par le label anglais ARC, dont Rhythms of the Nile, Secrets of the Eye, El Amar, Sabla Tolo (vol. 1 à 4), Music from the Islamic World, Ruby, Elements, From Cairo to Sao Paulo, The Afro-Indian Project, Flamenco arabe (vol. 1 et 2), Bedouin Tribal Dance, et le dernier en date, Rock The tabla (avec A.R. Rahman, Omar Faruk Tekbilek, Manu Katché et Billy Cobham).

Compte tenu de sa belle carrière et de ses nombreux projets, Hossam RAMZY a occupé une place de choix dans la sphère des musiques du monde, et a contribué à la popularisation et à la reconnaissance des rythmes et des danses du Moyen-Orient.

Toutes nos condoléances à sa famille et à ses proches.

Salut, et merci l’artiste.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.