Robert GÖRL – The Paris Tapes

Print Friendly, PDF & Email
Robert GÖRL – The Paris Tapes
(Grönland)

Aujourd’hui, il est vrai que les disques de ce musicien sont difficiles à trouver. Et nous attendons le jour où seront enfin rééditer, en format CD, ses premiers singles comme Mit Dir et ses projets en solo. Robert GÖRL est celui qui a élevé au rang de légende le duo DAF avec son autre complice charismatique Gabi DELGADO… DAF, machine électronique libre et fer de lance du mouvement EBM (Electronic Body Music), marqué aussi par des groupes comme DIE KRUPPS ou les Anglais de NITZER EBB.

Les trois albums de DAF réalisés entre 1980 et 1982 (Alles is Gut, Gold und Liebe, Für Immer) au studio de Connie PLANK (également producteur) livrent des hymnes de pop électronique motorik sensuels et provocants. Pour le Record Store day de 2018, le label allemand Grönland a eu l’excellente idée de sortir un 33t. de Robert GÖRL, qui a pour titre The Paris Tapes.

Après une nouvelle fin de DAF, suite à de courtes retrouvailles  ayant donné vie à l’album 1st Step to Heaven (1986), et à de nouvelles tensions entre les deux camarades, pour Robert usé, démotivé et de plus en plus désintéressé par la musique, les années qui vont suivre vont s’avérer difficiles entre exil forcé, état d’esprit confus, vie monotone et graves problèmes de santé à cause d’un terrible accident.

D’abord, il s’installe à New York et suit des cours pour devenir acteur. Mais il est expulsé du pays parce qu’il n’a qu’un visa de touriste, avec l’interdiction d’y revenir durant plusieurs années. Il retourne en Allemagne mais doit s’enfuir in extremis en train de Munich à Paris à cause de ses obligations militaires. Installé à Levallois-Perret, avec un synthé ESQ-1 (Ensoniq), il passe ses journées et surtout ses nuits à composer de la musique. Menant une vie de reclus (il ne parle pas un mot de français et ne connais personne), il se concentre sur la musique et les nombreuses possibilités offertes avec un tel instrument. Il construit, déconstruit, arrange les rythmes, module la musique accentuant ce côté dramatique à l’image de sa vie personnelle.

Il reste en France plusieurs mois puis retourne dans son pays, plus optimiste et libéré de ses soucis avec l’armée ; il souhaite faire un album pop avec ses nouvelles musiques composées à Paris. Il sera en contact avec Dee LONG un musicien de new wave, mais hélas ce projet ne verra jamais le jour. GÖRL est victime d’un grave accident de voiture (collision contre un arbre) et restera plusieurs mois à l’hôpital pour suivre une rééducation intensive et lourde. Par la suite, avant de revenir complètement à la musique dans les années 1990 comme DJ techno et de réactiver de temps en temps DAF, il passera trois ans en Thaïlande et deviendra moine bouddhiste ! Donc, il va vivre pendant quelques années une vie bien mouvementée faite de chagrin, de désillusions, mais aussi de ténacité et de courage.

Ce LP  nous propose de découvrir enfin ces neuf pièces instrumentales inédites et 100 % électronique. Le disque est assez sympathique et témoigne d’une époque certes aujourd’hui dépassée. La musique est très rythmée,  avec des mélodies synthétiques qui peuvent parfois rappeler NEW ORDER à l’époque où le groupe était encore écoutable.

Nous remarquons que ces compositions sont pratiquement toutes construites sur un rythme martial, robotique, sec et expéditif, où GÖRL peut laisser aller son imagination en livrant des passages très dynamiques, dansants ou plus mélancoliques. Il y a des moments particulièrement intéressants et d’autres qui ont plutôt mal vieilli, perceptibles surtout sur la face B avec les Part 5,6 (incluant une touche orientale rappelant un titre de DAF en 1986) et Part 7. Nous apprécions davantage les pièces synthétiques légèrement plus douces et tristes (Part 4 aux couleurs rêveuses et japonisantes ou la dernière pièce, Part 9).

En écoutant ce disque en 2018, son contenu est à vrai dire assez démodé mais révèle bien une autre époque. Nous découvrons une musique électronique parfumée de cette insouciance d’antan mais qui semble vouloir aussi s’ouvrir  à de nouveaux territoires soniques; elle est à la fois marquée par une pop électronique new wave très 80’s et une certaine techno à venir… Un mouvement qui va hélas engendrer ce qu’il y a de pire dans le genre.

Cédrick Pesqué

Label : www.groenland.com/

 

 

 

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.