SIDI BÉMOL – Chouf !

28 vues
Print Friendly, PDF & Email

SIDI BÉMOL – Chouf !
(CSB Productions)

Hocine BOUKELLA, alias Cheikh SIDI BÉMOL, est très en forme ; merci de demander de ses nouvelles, nous allons vous en donner.

Il y a quelques mois, il faisait paraître un superbe album intitulé : Chouf !, dédié à la Révolution du sourire et à la jeunesse algérienne. « Chouf ! », en arabe, se traduit par « Regarde ! » en français. C’est le titre de la sixième chanson, et une invitation à observer de temps à autre le monde tel qu’il se trouve, surtout quand il est secoué par des événements imprévisibles. Nous prendrons donc le temps avec le groupe SIDI BÉMOL de nous livrer à un peu d’observation grâce aux paysages sonores que nos quatre compères graphent sur nos cloisons auditives (le livret indique le résumé de chaque titre en anglais, en français, en kabyle et en arabe).

Hocine (chant, guitare et compositions), est en effet entouré de son frère Youssef BOUKELLA (basse et chœurs), Abdenour DJEMAÏ (guitare et chœurs), et Maamoun DEHANE (batterie et chœurs) ; un joueur de mandole est invité en la personne de Hakim HAMADOUCHE. Le groupe interprète ces pièces élaborées sous l’étoffe de gnawa rock, en les parant d’une beauté toute électrique.

Les percussions caractéristiques gnawas (les célèbres karkabous) sont rendues par la discrète mais très efficace Charleston (ou hi-hat, cymbales pile et face, jointes, frappées et dont la hauteur de son varie selon l’action d’une pédale), le halètement rythmique par les mesures syncopées, et les chœurs masculins sont ici ceux du groupe entier. Cette tradition des anciens esclaves noirs du Maroc, ici quelque peu ébouriffée, rencontre un blues qui n’est pas sans évoquer celui des groupes britanniques des années 1960 et 1970. On se remémore notamment les ROLLING STONES, leur reprise de Harlem Shuffle sur le thème accrocheur de Rond-Point (un texte en hommage au sketch Le Plaisir des sens de Raymond DEVOS ?)

Nous baignons donc, tout au long de ce périple dans une chaleur moite, rafraîchie par la brise des solos aériens de gratte électrifiée. À ce point de notre périple, rendons hommage à Justin ADAMS, ayant assuré la direction artistique de cet enregistrement réalisé et mixé par Tim OLIVER, ces deux compères officiant aux studios Real World (créés par Peter GABRIEL). L’enchaînement extrêmement judicieux des treize titres sur les quinze que comporte Chouf, leur atmosphère fortement attractive, sont dus aussi à l’oreille et au doigté des deux Britanniques, ayant conseillé SIDI BÉMOL et collaboré avec Hocine pour l’élaboration de cet opus épicé et savoureux.

Deux pièces marquent d’ailleurs une pause dans cette énergique diffusion de triples croches. La plage 4, Aziza Leïla, clin d’œil à la gente féminine et la plage 13, Salam Alikoum, ballade qui clôt l’album sur un « Bonjour ! » de circonstance, – avant les deux reprises en format radio. En effet, notre groupe de « gourbi rock » préféré peaufine son répertoire en vue de prochains concerts auxquels nous ne saurions trop vous conseiller d’assister, si vous le pouvez.

Le mieux est de voir sur place : SIDI BÉMOL est en effet un quartet qui déménage sur scène… Il y donne la pleine puissance de sa pulsation jouissive aux spectateurs qu’enchantent les électrons libres branchés sur des rythmes et des mélodies nerveuses, soulignant ainsi les traditions musicales du monde arabe et du monde berbère, le tout mené avec fougue et maestria.

Mesdames et messieurs de la Cour, sachez que, notamment grâce à SIDI BÉMOL, le rock est bien vivant ! Vive le rock !

Mescalito

Toutes les informations sur : www.sidibemol.com

YouTube player

 

YouTube player

Laisser un commentaire