SOURDURE – De Mòrt Viva

32 vues
Print Friendly, PDF & Email

SOURDURE – De Mòrt Viva
(Les Disques du Festival Permanent/Pagans/Murailles Music)

Sous le nom de SOURDURE se dissimule celui d’Ernest BERGEZ, qui officie aussi dans ORGUE AGNES, KAUMWALD et dans TANZ MEIN HERZ. Ce musicien bidouilleur multi-instrumentiste fait converger les lutheries électroniques et acoustiques dans une logique d’hybridation. Sa mission très intime est d’investir le répertoire traditionnel du Massif Central et de développer une forme de chanson personnelle et bricolée, en français et en occitan auvergnat. Prospective et empirique, sa démarche se situe à la jonction entre un esprit d’expérimentation, une pratique du violon et du chant attachée aux traditions populaires du Massif Central, une recherche poétique dans le bilinguisme franco-occitan et une longue habitude de cuisiner avec divers instruments et outils électroniques.

Construit comme un jeu de tarot inventé, l’album De Mòrt Viva explore l’idée d’un paganisme contemporain en dix odes qui se veulent jubilatoires, humoristiques et spirituelles. Dans l’esprit d’Ernest BERGEZ l’occitan auvergnat s’impose comme une sorte d’évidence magique, déployant son maillage métaphorique et polysémique, empreint de la candeur particulière d’une langue nouvellement acquise. Pour lui, la mélodie naît du mot, le poème enfante la chanson, dans une forme qui pourrait rappeler de loin et sans l’érudition, le « trobar », l’art des troubadours.

Ernest BERGEZ décrit De Mòrt Viva comme un album-jeu, où chaque morceau décrit une situation possible, avec ses émotions et ses enjeux types, ses systèmes de forces souvent réversibles et dont le sens échappe à la pensée manichéenne. Puisant dans les figures sans âge du Carnaval, ces dix chansons arcanes apporteront peut-être à nos consciences de quoi penser autrement les préoccupations contemporaines.

Emportée par une armada de percussions et d’instruments à vent, la voix prend naturellement sa place forte, susurrant, savourant la langue d’oc comme un vin macéré. Laurent BOITHIAS y joue de la vielle à roue, accompagné de nombreux musiciens pour nous offrir un concentré d’expérimentations chantées, aussi décalées qu’énergiques, mais qui intègre également de très belles et très envoûtantes envolées lyriques.

Bref, ce De Mòrt Viva de SOURDURE est vraiment un indispensable pour toutes les oreilles amatrices de hors-piste de très haute tenue.

Frédéric Gerchambeau

Page : https://sourdure.bandcamp.com

Label : Murailles Music

 

Laisser un commentaire