Steve HACKETT – Genesis Revisited II / Genesis Revisited – Live at Hammmersmith

Print Friendly, PDF & Email
Steve HACKETT – Genesis Revisited II / Genesis Revisited – Live at Hammmersmith
(InsideOut Music)

Avec le double CD Genesis Revisited II, Steve HACKETT revient en force et réactive l’âme de son groupe. Et cela n’est pas pour nous déplaire, même s’il faut avouer qu’avant la sortie de ce projet, nous pouvions être sceptiques quant au réel intérêt de cette aventure au doux parfum de nostalgie. Surtout que le Genesis Revisited de 1996 avait laissé un avis partagé, avec des voix pas toujours convaincantes. Nous pouvions y entendre quand même de belles interprétations de classiques comme Watcher of the Skies et Firth of Fifth avec John WETTON au chant, ou Dance on a Volcano et Fountain of Salmacis chantés par Steve.

Mais là, après avoir écouté ce volume 2, nous sommes vraiment conquis. HACKETT, ses musiciens actuels et ses nombreux invités (dont Nick MAGNUS, John HACKETT, Steve WILSON, Nik KERSHAW, Simon COLLINS, le fils de Phil, voire même des musiciens de MARILLION, OPETH et THE FLOWER KINGS) ont surmonté avec brio et élégance la tâche difficile de revisiter le répertoire complexe de GENESIS, de Nursery Crime (1971) à Wind and Wuthering (1977).

Le pari est réussi : musicalement, il n’y a rien à redire. Les musiciens font correctement leur boulot. Vocalement, nous avons d’agréables surprises. Les différents chanteurs qui se succèdent ne trahissent en rien les empreintes vocales laissées par Peter GABRIEL et Phil COLLINS.

Nous nous laissons transporter comme à l’époque par l’épique Supper’s Ready où pas moins de cinq personnes dont Steve et Simon COLLINS sont crédités au chant. L’émotion est intacte à l’écoute d’Entangled et de Ripples (album A Trick of the Tail) avec les voix respectives de Jakko JAKSZYK et Amanda LEHMANN. Sans oublier la magie engendrée par des extraits de Wind and Wuthering, Eleventh Earl of Mar chanté par Nad SYLVAN, et Afterglow par John WETTON.

Il st étonnant aussi d’entendre le célèbre Nik KERSHAW accompagné à la guitare par Steve ROTHERY sur The Lamia, nous remémorant l’album The Lamb. Les versions sont des plus fidèles et nous retrouvons sans peine la beauté intemporelle de la musique de GENESIS, son inventivité, sa puissance, ses mélodies mélancoliques et ses atmosphères automnales.

HACKETT en profite également pour proposer de nouveaux enregistrements de quelques titres marquant sa carrière solo : Please Don’t Touch (une variation du morceau Unquiet Slumbers for the Sleepers), A Tower Struck Down dans une interprétation orchestrale et rock surprenante, Camino Royale (le seul titre des années 1980 avec le fidèle Nick MAGNUS et le groupe hongrois de jazz/world fusion DJABE) et Shadow of the Hierophant (qui a vu le jour lors des sessions de Foxtrot) avec Amanda LEHMANN au chant (en remplacement de Sally OLDFIELD) et Steve WILSON à la guitare.

Au regard des titres proposés, de la qualité de la production, du haut niveau des interprétations et des arrangements à couper le souffle, Genesis Revisited II est le plus bel hommage fait à l’un des groupes les plus marquants du mouvement progressif des seventies. Et c’est tout naturellement logique que ce soit leur guitariste qui soit à la base de ce projet, car lui seul pouvait se le permettre.

(Une autre édition de cet album existe également en CD simple, sous le titre Genesis Revisited II – Selection. Était-il vraiment judicieux de sortir cette version, qui fait office de best of du double CD paru précédemment ? Nous pouvons émettre quelques doutes à ce sujet, même s’il contient tout de même un nouveau titre, Carpet Crawlers interprété par Ray WILSON, le troisième chanteur de GENESIS au temps de Calling All Stations, dernier album studio du groupe qui marquait la fin d’une belle histoire. Ray WILSON s’en tire avec les honneurs et cela fait franchement plaisir: sa voix est toujours aussi envoûtante, fragile, et sa reprise de Carpet Crawlers conserve toute son émotion.

Les huit morceaux sélectionnés couvrent les albums suivants : Foxtrot, Selling England by the Pound, The Lamb Lies Down on Brodway, A Trick of the Tail et surtout Wind and Wuthering avec pas moins de trois extraits. En seulement quelques titres, ce CD s’avère être une assez bonne approche de l’œuvre de GENESIS, durant la période allant de 1972 à 1977. 

Quant au coffret Genesis Revisited – Live at Hammersmith, il faut avouer qu’il s’agit d’un bien bel objet : trois CD et deux DVD réunis dans un magnifique box set viennent compléter ce vaste et ambitieux projet. Il s’agit du concert donné le 10 mai 2013 au mythique Hammersmith Apollo de Londres. Il nous est présenté en intégralité, avec ces dix-neuf titres. Cette soirée voit la présence d’invités exceptionnels : le guitariste de MARILLION, Steve ROTHERY sur le final de The Lamia. Au chant, en plus de SYLVAN et de Gary O’TOOLE, se succèdent Nik KERSHAW (The Lamia), John WETTON (Afterglow), Jakko JAKSZYK (Entangled) et Amanda LEHMANN (Shadow of the Hierophant, Entangled).

Toute cette équipe prend un malin plaisir à enflammer la salle londonienne, à coup de grands classiques. La qualité sonore laisse rêveur ; nous y retrouvons l’atmosphère intense et merveilleuse de cette musique, avec des points forts, notamment les morceaux de 1976-1977 ou la version complète de Supper’s Ready, qui n’a pas pris une ride.

Par contre, nous sommes perplexes devant la version de I Know What I Like et ses arrangements ratés (tout le passage avec Rob TOWNSEND), qui par ailleurs n’a jamais été le morceau le plus passionnant du groupe, préférant largement Dancing With the Moonlit Knight ou Firth of Fifth (même si la version de 1981 en impose davantage, selon nous). Shadow of the Hierophant, surtout la partie instrumentale, donne toujours autant de frissons. Le concert se termine avec Los Endos, dont la version revisitée propose des extraits de Myopia (1984) et de Slogans (1980), deux autres morceaux emblématiques de Steve.

Le DVD 1 permet de retrouver ce concert d’une durée de 2h40. Il est filmé de manière très professionnelle. C’est un pur régal et il n’y a rien de plus à ajouter. Le DVD 2 propose un documentaire de 37 minutes, Behind the Scenes, avec une longue interview de Steve qui revient sur ses années avec GENESIS, le projet Genesis Revisited et toutes les personnes concernées (présentation des musiciens) et les moyens techniques (le light show) mis en œuvre pour offrir un spectacle époustouflant. Pour les nombreux fans qui se réjouissent de retrouver le chevalier de la lune, la boîte à musique et tous les contes merveilleux d’un GENESIS intemporel, alors vous devez embarquer pour cette nouvelle aventure lumineuse menée avec charisme par Monsieur HACKETT.

Mais, pour apprécier de tels disques, il faut faire abstraction du passé. Ce n’est pas une tâche aisée. Pour certains, ce projet peut ressembler à un sacrilège avec des reprises sans âme. Nous pouvons vraiment réfléchir sur le réel intérêt de reprendre du GENESIS et de toucher aux versions originales qui relèvent de la perfection même. Mais, avouons que c’est plutôt bien fait, même si nous faisons l’impasse sur quelques arrangements vraiment inutiles, et que c’est Steve HACKETT qui est derrière tout ça !!! Ce dernier fait un beau cadeau à ses fans vieillissants nostalgiques, et à l’entité GENESIS dont la probabilité de la revoir sur scène est quasiment nulle aujourd’hui.

Espérons maintenant qu’il ne perde plus son temps avec ce passé historique et qu’il se concentre de nouveau sur le futur, pour aller de l’avant et enregistrer de beaux disques plus personnels.

Cédrick Pesqué

Site : www.hackettsongs.com

Label : www.insideoutmusic.com

(Chroniques originales publiées dans
TRAVERSES n°33 – juin 2013 et
TRAVERSES n°34 – janvier 2014,
et remaniées en 2019)

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.