Steve MACLEAN – Bridges

Print Friendly, PDF & Email
Steve MACLEAN – Bridges
(ReR / Orkhêstra)

Steve-Mc-Lean-BridgesDu genre précoce et sacrément doué, Steve MACLEAN a commencé la guitare et la batterie à 7 ans, a composé son premier morceau à 12 ans et a intégré le groupe du tromboniste new-yorkais Roswell RUDD alors qu’il était encore au collège. Il choisit d’ailleurs rapidement de s’installer dans cette ville afin d’y travailler dans un studio d’enregistrement honoré par le gratin des musiciens du coin, occupant ses soirées à improviser en compagnie de divers musiciens sur les scènes de tous les clubs imaginables de la région. Après avoir fait partie du NICK DIDKOVSKY’S DR NERVE, Steve MACLEAN monte son propre studio au début des années 80 et compose pour la radio, la télévision et de nombreux spectacles tout en accumulant les récompenses. Insatiable, il trouve aussi le temps de fonder le Portland Experimental Music Collective. En 2000, il déménage à Boston et y devient professeur au Berklee College of Music. Depuis, il continue de jouer régulièrement avec la crème des musiciens de free jazz.

Bridges tente l’impossible exploit, quand bien même serait-ce en 19 titres répartis sur 2 CD, de résumer les 20 dernières années de ce musicien d’exception. Il y a de tout dans Bridges : de l’improvisation totale au morceau longuement réfléchi ou du titre puissamment rythmé à la pièce quasi-silencieuse ou encore du morceau purement électronique au titre totalement acoustique. Steve MACLEAN ne souffre aucune limitation de style et offre dès lors à l’auditeur l’ensemble de toutes les musiques possibles, y compris un morceau de rock progressif et un autre dans un genre très symphonique. Cela semble d’ailleurs la philosophie même de ce double album que de prouver que des myriades de ponts existent entre des styles de musiques réputés parfaitement délimités. Cette description peut sûrement laisser penser que Bridges est un magma sonore proche du chaos. C’est en fait exactement le contraire.

Steve MACLEAN, pourtant amoureux de l’improvisation à tout-va, a soigneusement organisé les 2 CD de ce double-album. De ce fait, le premier condense les musiques plutôt énergiques ou complexes alors que le second délivre des climats qui vont étape par étape jusqu’au presque néant sonique. Mais l’essentiel de Bridges est dans l’implication complète de Steve MACLEAN dans chaque morceau. Que le titre ait été joué à la volée ou patiemment élaboré, le musicien y a mis toute son âme. Et c’est ce qui donne finalement sa cohérence d’ensemble à Bridges, malgré son apparent éparpillement, cette unité d’esprit au sein de cette multiplicité musicale. C’est aussi la preuve de l’excellence de Steve MACLEAN que d’avoir pu réaliser ce pari fou de faire cohabiter harmonieusement autant de compositions aux styles si différents. Mais peut-être est-ce la preuve également que la notion de style n’est qu’ arbitraire voire dénuée de sens, seul comptant en réalité le talent du musicien. Et celui de Steve MACLEAN est tout simplement éclatant.

Site label : www.rermegacorp.com

Frédéric Gerchambeau

 

 

Laisser un commentaire