War Hent Youenn GWERNIG (AR VRO BAGAN)

43 vues
Print Friendly, PDF & Email

 


War Hent Youenn GWERNIG (AR VRO BAGAN)
(Paker Prod)

Né le 5 octobre 1925 à Scaer, en Cornouaille, non loin de Quimper, ébéniste et sculpteur, musicien et chanteur, Youenn GWERNIG est très tôt sensibilisé à la langue et la culture bretonnes par sa famille. L’époque est difficile tant sur le plan du travail que celui de la culture bretonne. Il supporte de plus en plus mal l’évolution de la Bretagne reniant son histoire, et la guerre d’Algérie de plus en plus meurtrière. Youenn GWERNIG émigre aux États-Unis en 1957. Il fréquente les différentes communautés immigrées en Amérique : Irlandais, Portoricains, Noirs… Il fait également la connaissance de Jack KEROUAC, l’auteur du mythique Sur la route. De retour dans sa Bretagne natale en 1969, il participe par le chant et par l’écriture aux luttes sociales et culturelles. Son œuvre, en breton, en français, et même en anglais, ainsi que existence pétrie de valeurs humanistes et universelles, illustrent bien cette identité bretonne ouverte sur le monde.

C’est pour remettre en mémoire la vie de cet homme à la fois si grand et si humble que Goulc’han KERVELLA et la troupe théâtrale STROLLAD AR VRO BAGAN ont écrit et monté une pièce tout autant musicale que jouée. Ce spectacle a été écrit à partir des textes de Youenn GWERNIG, d’interviews et de témoignages de personnes l’ayant côtoyé.

Secondés par une demi-douzaine de chanteurs et musiciens, Tangi LE GALL-CARRÉ (accordéon), Erwan MOAL (guitare), Julien STEVENIN (contrebasse), Typhaine CORRE (chant), Tangi MERRIEN (chant) et Erwan BILLANT (chant), les acteurs d’AR VRO BAGAN ont mis en scène l’essentiel de l’œuvre de ce géant de la culture bretonne.

De fait, ce présent album fait la part belle à quelques unes des plus belles chansons de Youenn GWERNIG. Citons en vrac Gwez en hommage à sa vie de sculpteur sur bois, Gwerz An Harluad et Identity sur son exil américain, Emvod, son amitié avec Jack KEROUAC, Tuchenn Mikël et Gwerz Ti-Voujeret lors de son retour sur la terre de ses ancêtres, la très sensible Me ’garfe ainsi que N’am eus netra, sans oublier son “tube” E-kreiz an noz.

L’ensemble de l’album est magnifique et profondément humain, le reflet parfait de tout ce qu’était Youenn GWERNIG. On l’appelait d’ailleurs « Le Grand Youenn ». Un surnom dû à sa taille imposante, 1 mètre 92. C’était un poète taillé comme un colosse, un monument du renouveau de la culture bretonne dans les années 1970.

« Youenn GWERNIG était un Breton ouvert d’esprit, ouvert sur le monde. Un éveilleur de conscience. Sa bonhomie, son humour le rendaient très sympathique » dit de lui Goulc’han KERVELLA. Bref, vous l’avez compris, cet album autant que ce spectacle sont des incontournables.

Frédéric Gerchambeau

Label : www.pakerprod.bzh

 

Laisser un commentaire