Xavier BODERIOU / Sylvain BAROU / Antoine LAHAY – Liamm

96 vues
Print Friendly, PDF & Email
Xavier BODERIOU / Sylvain BAROU / Antoine LAHAY – Liamm
(Autoproduction)

Perpétrer la tradition musicale liée à la cornemuse tout en en renouvelant les possibilités, tel semble être le credo que s’est fixé Xavier BODERIOU. Et tant qu’à faire, sur tous les fronts ! C’est ainsi que Xavier BODERIOU combine les talents de sonneur et de facteur de cornemuse. Il fabrique en effet ses propres anches de cornemuse depuis son adolescence et, dans le souci d’obtenir un son optimal qui résiste à l’humidité, a créé les anches “Redwood”, soit des anches en bois associés à la fibre de verre et de carbone. Aujourd’hui, il fabrique même toutes les parties de la cornemuse !

En tant que sonneur, il a joué au sein du bagad CAP CAVAL et des SHOTS & DYKEHEAD ; en tant qu’artiste, il a contribué à promouvoir et à élargir le répertoire de cornemuse, d’abord avec l’album A Unan, dans lequel s’expriment plusieurs solistes, et plus récemment avec l’album Morenn, dans lequel Xavier BODERIOU renouvèle l’approche de la musique classique de cornemuse (le “piobaireachd” – qui se prononce “pibror”) en l’adaptant à une musique de trio, avec flûtes (Sylvain BAROU) et guitares (Jacques PELLEN). Ce nouvel album, Liamm, n’est plus ni moins que le prolongement de cette expérience.

Il s’agit là encore d’une approche en trio, avec peu ou prou la même palette instrumentale. Les cornemuses de BODERIOU ont donc une fois de plus pour compagnons de route des flûtes et des guitares. Si les flûtes sont toujours jouées par Sylvain BAROU, les cordes sont cette fois tenues par Antoine LAHAY, avec ici et là la participation subreptice du regretté Jacques PELLEN. Mais là où Morenn exploitait exclusivement un champ musical aussi antique que pointu, Liamm expose d’autres répertoires tout en restant dans le créneau des musiques celtiques, bien entendu. Les trois complices élargissent donc leur terrain d’action en travaillant cette fois sur des musiques plus “légères” que le piobaireachd.

Liamm offre ainsi à écouter un bel assortiment de thèmes agencés souvent en suites musicales et qui puisent dans les musiques à danser tant écossaise que bretonne et irlandaise : hornpipes, strathspeys, reels, jigs, gavotte Pourlet, plinn et marches. Outre des thèmes traditionnels ou empruntés à différents compositeurs écossais et irlandais, Xavier BODÉRIOU livre aussi des compositions de son cru qui puisent leur inspiration dans le monde contemporain, avec son lot d’autoroutes, de conduites à gauche, de programmes TV désespérants, de culture Web et de cafés noirs…

Les musiques plus “sérieuses” n’ont pas été totalement abandonnés pour autant, puisque Xavier a composé dans Liamm un imposant piobaireachd (Lament for A 10) ainsi qu’une somptueuse gwerz (Prizon Pontaniou) dont les paroles, écrites et interprétées par Paul SALAUN, relate l’histoire vraie d’une espionne suissesse des années 1930.

Chaque morceau a une ambiance, une dynamique qui lui est propre, et le trio BODERIOU/BAROU/LAHAY n’a pas hésité à les arranger en faisant montre de diverses combinaisons instrumentales. Si Xavier BODERIOU a dans sa besace plusieurs cornemuses avec des anches variées, Sylvain BAROU et Antoine LAHAY ne sont pas en reste, le premier jouant sur plusieurs flûtes (dont la bansuri indienne), du biniou et même du doudouk, et le second sur une guitare 12-cordes, mais aussi sur une guitare électrique.

La musique sur cet album est donc loin d’être uniforme et se caractérise plutôt par la variété de ses climats, de ses arrangements. Il ne s’agit pas d’un disque de cornemuse vaguement accompagnée de quelques instruments additionnels à la cantonade, mais bel et bien d’une musique de groupe, en l’occurrence un trio qui mêle des vents et des cordes dans des alliances harmoniques chaque fois repensées.

Croisements des répertoires, entrelacements instrumentaux, Liamm porte bien son nom et s’impose comme carrefour d’histoires musicales aux traditions riches et profondes et aux projections engageantes. Les illustrations de la pochette et du livret sont au diapason, offrant des paysages d’éternité sous des angles esthétiques contemporains, conciliant tradition et rénovation.

Stéphane Fougère

Site : www.boderiou.com

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.