LORENZA – La Beauty : Navajo Inspired Songs

LORENZA – La Beauty : Navajo Inspired Songs
(Navajo France / Borealia)

lorenza-la-beautyChanteuse, musicienne et compositrice, LORENZA est née en France d’une mère italienne et d’un père andalous ; elle est passionnée par la culture des Navajos et partage sa vie depuis maintenant seize ans entre la France et l’Arizona, où se situe en grande partie la terre Dineh (mot qui signifie « Le Peuple » en langue navajo). C’est au sein de sa « seconde famille » qu’elle a été initiée aux chants traditionnels. Elle est aussi fondatrice de l’association Navajo France, avec laquelle elle organise régulièrement des rencontres et des ateliers.

Son album La Beauty, enregistré à Phoenix en Arizona, est inspiré par « Hozho », un terme de la langue navajo qui signifie la beauté, mais aussi l’harmonie avec l’univers, la santé, l’amour… Les chants traditionnels navajo que lui ont enseignés les « hommes médecine » sont mêlés à ses propres chansons, écrites en français et en anglais.

LORENZA chante en s’accompagnant de sa guitare, de claviers, d’un tambour et d’un hochet (rattle). Elle est entourée de Keith SECOLA, Ojibwa de la tribu Anishinabe dans le Minnesota, au chant et aux guitares bluesy, flûtes, tambour, claviers, harmonium et sitar ; et de Jeff MERKEL au chant, claviers et hochet, Micheal PUNDONT SCHENCK aux percussions, Jimmy VICKERS à la basse, Lawrence KAIBETONEY et Jimmy SEVERINO aux chœurs.

Les compositions de LORENZA, dominées par la guitare acoustique, sont inspirées à la fois du folk, de la country, du blues et de la tradition navajo. La beauté est partout dans ces onze morceaux aux mélodies simples mais très joliment arrangées, où se croisent harmonieusement les langues, les instruments occidentaux, amérindiens et indiens, le chant, le récitatif et les chœurs. Colorées ainsi telles les peintures de sable réalisées pour les cérémonies de guérison, « art » que pratique aussi LORENZA, les mélodies enveloppent l’esprit et invitent à un voyage tant spirituel qu’auditif où l’on ressent l’immensité de la nature et de l’espace qui nous entourent.

Les textes, traduits dans le livret en français et anglais, évoquent la philosophie navajo, en quête permanente de « hozho » : la beauté du lever du soleil, la lumière, le soleil, la spiritualité, la nature, les ancêtres, les enfants… Chaque morceau de La Beauty est une pure merveille. Particulièrement saisissant d’émotions, Abonavy est présent en deux versions hypnotiques : dans la première s’impose un récitatif solennel de Keith SECOLA invitant à honorer la Terre Mère, tandis que dans la seconde prédominent des chœurs envoûtants et des ornements subtils de sitar tendance blues qui étaient en retrait dans la précédente version. On reconnaîtra Motherless Child, un célèbre negro spiritual composé avant l’abolition de l’esclavage dans une version inédite. « Dans la beauté je marche… La beauté est revenue » avec ce Hozho Blues très réussi. Le disque s’achève par un magnifique et lumineux Ocean Mantra de presque dix minutes, propice à la méditation.

LORENZA marche dans la beauté et la partage tout au long de ce somptueux disque, dont le livret de 36 pages est illustré de dessins et de textes. Un régal pour tous les sens, qui touchera un public beaucoup plus large que les seuls amateurs de chants amérindiens.

Éditeur : www.navajo-france.com

Distributeur : www.borealia.eu

Sylvie Hamon

Laisser un commentaire